Faute avouée à moitié pardonnée?

Il est louable de se repentir de ses fautes passées, mais les excuses n’ont pas toutes la même valeur.

Les excuses publiques pleuvent depuis quelque temps.

M. Ghomeshi s’est livré à des agissements tout simplement inacceptables. Comme employeur, nous avons alors présenté des excuses. Nous les réitérons aujourd’hui. — CBC

Le Canada était, sans aucun doute, responsable des lois qui ont empêché ces passagers d’immigrer en paix et en sécurité. Pour cela, et pour toutes les conséquences entraînées par ces gestes, nous sommes désolés et nous offrons nos plus sincères excuses. — Justin Trudeau

Récemment, nous avons commis une grave erreur : nous avons brisé le lien de confiance qui nous unissait. Depuis plus de 60 ans, les Canadiens nous accordent leur confiance parce que nous sommes une entreprise fiable. Mais nous vous avons laissé tomber. — Volkswagen

J’aimerais présenter des excuses à mes collègues, à la Chambre et à vous, M. le Président, de ne pas m’être comporté de façon exemplaire. — Justin Trudeau

Nous avons eu tort d’orchestrer des opérations axées pour l’essentiel sur une augmentation planifiée du prix des médicaments, et je les déplore aujourd’hui. — Michael Pearson, ex-PDG de Valeant Pharmaceuticals

C’est l’été, période où les journalistes paresseux publient des palmarès. Voici le mien : dix critères pour évaluer les excuses.

• Disons d’emblée qu’il est louable de présenter des excuses, car en se montrant vulnérable, on fait un pas dans la bonne direction.

• Quelqu’un a mal agi mais il regrette que « vous vous soyez senti blessé »? Il vous fait alors porter la responsabilité de l’offense subie. Or une personne sincère reconnaît être à l’origine du tort causé.

• L’auteur des excuses pourrait-il avoir à en présenter d’autres demain? Il est louable de se repentir de ses fautes passées, mais il faut surtout prendre conscience de ses errements actuels.

• Les excuses ont-elles été obtenues sous la contrainte? Un enfant qu’on force à demander pardon à son frère ou à un camarade en éprouve plus de colère que de regret. Les excuses imposées par règlement judiciaire sont tout aussi douteuses.

• Y a-t-il un prix à payer? Les regrets sont plus convaincants s’ils sont associés à un coût politique, à un risque de poursuite accru ou à une offre de réparation du préjudice.

• Reconnaît-on le contexte d’aveuglement moral ayant favorisé le dérapage? Les torts causés aux Autochtones par les pensionnats ont été rendus possibles par les préjugés de la majorité européenne : anéantir la culture des Premières Nations serait bénéfique pour tous les Canadiens. On minimise ces préjudices si l’on s’en tient à dire qu’on a fait erreur et qu’on n’a pas su voir que quelques individus malveillants maltraitaient les enfants.

• Reconnaît-on que la racine du problème n’a sans doute pas été éliminée, et donc que la réflexion et les efforts doivent se poursuivre? Il serait plus facile d’excuser M. Trudeau d’avoir « joué des coudes » s’il avouait avoir manqué de patience, mais il prendrait ainsi un risque politique.

• A-t-on pris des mesures pour éviter que la situation se reproduise? Il ne suffit pas de congédier un PDG pour changer la culture d’entreprise.

• D’autres confessent-ils la même erreur? Quand Volkswagen a reconnu avoir maquillé les émissions de véhicules diesel, aucun autre constructeur automobile n’a avoué la même faute. Or nous savons que Mitsubishi et d’autres étaient sans doute coupables eux aussi. Il est plus digne de s’excuser avant de se faire prendre.

• Enfin, la question la plus épineuse : quelles sont les choses largement acceptées aujourd’hui qui seront décriées demain? Les générations futures seront-elles obligées de présenter des excuses en notre nom? Pensons aux enfants, aux réfugiés, à l’environnement, aux animaux... Demandez-vous si vos gestes d’aujourd’hui – ou votre laisser-faire – seront condamnés sans appel par vos petits-enfants.

À propos de l’auteur

Karen Wensley


Karen Wensley, MBA, est chargée de cours en éthique professionnelle à l’Université de Waterloo et associée retraitée d’EY.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.