Le défi du navettage

Faire la navette entre la maison et le lieu de travail préoccupe parfois les employés encore plus que le travail lui-même. Depuis longtemps, les cadres de direction cherchent de nouveaux moyens pour alléger ce fardeau.

23: Numéro de modèle du premier avion d’affaires Learjet lancé en 1963. Aujourd’hui, quelque 19 000 jets transportent des voyageurs dans le monde entier.

60: Pourcentage de cadres américains qui croient que le télétravail peut restreindre l’avancement professionnel, selon un sondage mené en 2013. Si le télétravail présente des avantages, il peut aussi rendre « invisible ».

290: Distance minimum, en kilomètres, parcourue par les « grands navetteurs » pour se rendre au travail quotidiennement. Dans un sondage de 2007, 70 % des recruteurs disaient que les cadres préféraient les déplacements longue distance à un déménagement.

300: Nombre approximatif de gérants ontariens de restaurants McDonald’s ayant utilisé le covoiturage pour se rendre à une rencontre à Montréal en 1991. « Ce n’est qu’une question de bon sens », expliquait un porte-parole.

1972: Année de la modification de la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada visant à réduire les avantages des cadres, dont le stationnement et les voitures de fonction.

Jusqu’à 450 000: Coût en dollars américains assumés par des chefs d’entreprise pour la conversion de leur Mercedes-Benz Sprinter JetVan en bureau mobile. Ces véhicules dont l’extérieur ne paie pas de mine sont, à l’intérieur, de somptueuses salles de conférence.