Passion brûlante

Le goût du comptable Kevin Jenkins pour les guimbardes retapées lui donne un profil hors norme.

La grange de Kevin Jenkins n’abrite ni foin ni poules. S’y amoncellent des pièces d’automobile et y brille « son bijou », une rutilante familiale blanche Ford Fairlane Squire 1963, dont il n’est pas peu fier.

« Restaurer des voitures allège mon portefeuille et alourdit mon emploi du temps », plaisante Kevin Jenkins. Jeans, t-shirt, tête enveloppée d’un foulard d’où dépasse une queue de cheval grise : drôle d’allure pour un comptable qui travaille dans la fonction publique de l’Île-du-Prince-Édouard depuis 31 ans. « J’ai du mal à devenir un monsieur raisonnable », avoue-t-il.

Fils d’agriculteurs, notre mécanicien amateur, qui a grandi entouré de machines en tout genre, a toujours aimé manier des outils et bricoler.

Sa coquette familiale Fairlane, très remarquée lors des expositions de voitures anciennes, n’était qu’une triste épave quand il l’a achetée pour 350 $ US dans le Vermont. « C’était une coquille sans moteur, ni transmission, ni pneus, avec des banquettes en lambeaux. J’ai mis des années à dénicher les pièces, mais c’est le plus passionnant! » Il a confié à un rembourreur du coin la tâche de refaire les banquettes en vinyle rouge.

Cet enthousiaste possède aussi trois anciens camions d’incendie. Il en garde un dans la grange de son père, non loin, et deux ailleurs. L’un des véhicules deviendra une camionnette, l’autre, un véhicule de transport de voitures, et le troisième sera dépecé pour ses pièces.

M. Jenkins ne se contente pas de restaurer des voitures. De 2003 à 2010, outre son emploi à temps plein, il a été élu maire de Stratford à deux reprises, un mandat bénévole ou presque, vu le traitement symbolique versé par la municipalité. Il avait débuté comme conseiller municipal au milieu des années 1980. « Ma femme et moi venions d’arriver, et on m’a invité à une assemblée du conseil. Je voulais contribuer à l’essor de la ville où nos filles grandiraient. »

Malgré tout, il a aussi trouvé du temps pour s’adonner à ses passions : les voitures anciennes et sa moto Harley Davidson.

Il a acheté sa moto à 40 ans. Il en avait eu plus jeune et s’est dit que s’il voulait remonter en selle, il valait mieux ne pas tarder. Zelda, son épouse, une infirmière urgentiste retraitée, a fini par lui pardonner... « Il y a pire, comme passion! », lance-t-il en riant.

À propos de l’auteur

Jennifer Campbell


Jennifer Campbell est rédactrice indépendante à Ottawa.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.