Conseils santé – novembre 2015

Pourquoi les retraités sont moins stressés que les travailleurs actifs et comment le stress conjugal peut déclencher des envies de malbouffe.

VIVEMENT LA RETRAITE!

Pour vaincre le stress, prenez votre retraite.

Si l’on se fie à une étude parue dans le Journal of Health Economics et menée de 1994 à 2012 auprès de 10 000 ménages allemands, les retraités dorment 40 minutes de plus par nuit et consultent leur médecin moins souvent que les travailleurs actifs. En outre, ils sont plus portés à faire de l’exercice et à juger leur santé physique et mentale satisfaisante ou plus que satisfaisante, selon les journaux The Independent et The Guardian. Par ailleurs, la retraite est plus bénéfique chez les personnes qui ont occupé un emploi d'activité physique.

LES DISPUTES, CAUSES D’EMBONPOINT

Avez-vous déjà eu envie de malbouffe après une dispute conjugale? Vous n’êtes pas le seul.

Une cause biologique explique une telle envie, selon l’étude du lien entre stress conjugal et habitudes alimentaires faite par des chercheurs de l’Université du Delaware et du collège de médecine de l’Université de l’Ohio. En étudiant 43 couples, ils ont constaté, après une vive altercation entre conjoints, une augmentation chez chacun de l’hormone provoquant l’appétit, la ghréline.