TransCanada : échos canadiens – mars 2015

La Banque royale du Canada se prépare à acheter City National. De plus, des chercheurs lancent un programme qui serait capable de remporter une partie de poker « parfaite ».

BANQUES

Traitement royal pour les stars

La Banque royale du Canada a annoncé qu’elle achèterait City National,  la « banque des stars », au prix de 5,4 G$ US, rapporte CFO.com.

City National, dont le siège est à Los Angeles, se classe parmi les 40 principaux gestionnaires de patrimoine selon le magazine Barron’s, et offre des services à des gens fortunés et des entreprises de Los Angeles, New York et San Francisco. Elle est aussi active dans le secteur du divertissement et dans les créneaux émergents de la technologie et des soins de santé.

L’achat, qui sera conclu au quatrième trimestre 2015, augmentera considérablement l’effectif de RBC aux États-Unis, qui compte actuellement 8 000 personnes. Selon Bloomberg, les investisseurs internationaux sont les plus optimistes par rapport au marché américain, car l’Amérique est perçue comme un phare dans une économie mondiale en difficulté.

SERVICES FINANCIERS

Un tout nouvel adversaire  

 

Après avoir battu les meilleurs joueurs d’échecs du monde, l’ordinateur peut maintenant se mesurer aux meilleurs joueurs de poker grâce à un nouveau programme mis au point par une équipe de l’Université de l’Alberta, rapporte ZMEScience.

Aux échecs, on connaît le jeu de l’adversaire, et l’ordinateur a depuis longtemps fait ses preuves. Alors qu'au poker, on ne connaît pas le jeu des adversaires. Selon les concepteurs de Cepheus, ce programme est le premier à pouvoir jouer une partie de poker pratiquement parfaite en disposant de renseignements imparfaits. Il peut arriver que l’ordinateur perde une main, mais à la longue, il finit par l’emporter. Seul inconvénient : Cepheus ne s’impose qu’au poker Texas Hold’em, où les mises sont limitées. Si les mises sont trop élevées, Cepheus déclare forfait.

SANTÉ

Première mondiale  en cardiologie

Une découverte de l’Institut de cardiologie de Montréal pourrait ouvrir la voie à une thérapie plus personnalisée dans les cas  de maladie cardiovasculaire.

Une équipe dirigée par les docteurs Jean-Claude Tardif et Marie-Pierre Dubé a montré que des patients présentant un certain profil génétique répondaient mieux que d’autres à un nouveau médicament appelé dalcetrapib. Chez ceux qui ont essayé  le médicament, on a observé une réduction de 39 % dans la combinaison des événements cliniques (crises cardiaques, AVC, angines instables, revascularisations coronaires et décès).

La recherche « offre un espoir formidable pour les traitements de précision de maladies cardiovasculaires et de l’athérosclérose, première cause de mortalité dans le monde », affirme le Dr Tardif, directeur du Centre de recherche de l’Institut.

MARKETING

Les marques les plus influentes

Tim Hortons et Le Choix du Président sont les deux seules marques canadiennes figurant au palmarès des 10 marques les plus influentes au Canada, selon le classement annuel établi par l’Institut des communications et de la publicité et Ipsos Reid.  Ces marques emblématiques se classent toutefois en fin de liste, respectivement aux 8e et 10e rangs.

Comme l’an dernier, les géants de  la technologie et des médias sociaux dominent le classement : Google, Microsoft, Facebook, Apple et YouTube. Parmi les 10 premières marques figurent aussi Walmart et Visa, ainsi que Samsung, qui a glissé au 9e rang.