Sous les feux de la rampe

Donalda Weaver change la vie de jeunes Vancouvérois en les faisant monter sur scène.

« J’ai pu cesser de chanter seule dans ma chambre et monter sur scène devant des centaines de personnes, et même passer à la télé. J’ai été soutenue par des metteurs en scène et des mentors qui m’ont énormément inspirée. » Ainsi s’exprime une jeune participante à Project Limelight, un programme d’initiation aux arts de la scène offert gratuitement aux jeunes du Downtown Eastside, à Vancouver.

« Nous avons vu des jeunes transformés », raconte Donalda Weaver, comptable de formation, qui, avec sa sœur Maureen Webb, a créé ce programme destiné à accroître l’estime de soi, la confiance et l’engagement social. « Ayant pour mentors des artistes établis, les participants ont l’occasion, deux fois par année, de monter sur scène dans les mêmes conditions que des professionnels : costumes, décors et maquillage. La salle est toujours pleine. »

C’est le décès de leur mère, en 2010, qui a incité les deux femmes à lancer ce projet. La disparition de celle dont elles avaient tant pris soin avait laissé un vide que leur vie professionnelle ne pouvait pas combler. Dès le départ, elles ont reçu l’appui de l’acteur aujourd’hui décédé Cory Monteith, bien connu pour son rôle dans la série Glee. Celui-ci disait, dans la vidéo promotionnelle qu’il avait créée : « Project Limelight répond à un énorme besoin dans la collectivité. J’aurais voulu que cette activité existe quand j’étais jeune. »

Mme Weaver explique que la formule actuelle de Project Limelight doit beaucoup à M. Monteith, qui a obtenu l’appui de Richard Branson, fondateur du groupe Virgin. M. Branson a donné 26 500 $ par l’intermédiaire du programme RÉ*Génération de Virgin Mobile, qui vient en aide aux jeunes Canadiens à risque.

Mme Weaver a travaillé dans le domaine du cinéma comme propriétaire et dirigeante de Second Avenue Studios, l’une des principales agences de distribution artistique du Canada, mais aussi comme professionnelle comptable en entreprise et en cabinet. Son titre professionnel comptable lui a été d’une aide précieuse pour diriger Project Limelight. « J'ai acquis les compétences en comptabilité et en gestion nécessaires pour savoir diriger une entreprise, et j’ai eu accès à un réseau de comptables professionnels prêts à m’aider. Mon titre ajoute du poids à mes rapports et à mes demandes de subventions. La réputation d’intégrité et de fiabilité liée au titre de CMA, et maintenant à celui de CPA, est pour moi une source de fierté. »

À propos de l’auteur

Vanessa Santilli


Vanessa Santilli est rédactrice indépendante à Toronto.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.