Conseils santé pour mars 2015

L’entraînement musculaire peut diminuer le risque de dépression, et les femmes souffrant de maladie coronarienne sont vulnérables aux effets du stress émotionnel.

À L’ENTRAÎNEMENT  

L’exercice musculaire produit une enzyme qui élimine de l’organisme la kynurénine, une substance produite par le stress et pouvant contribuer à l’apparition de la dépression. Des chercheurs de l’Institut Karolinska, en Suède, ont exposé deux groupes de souris pendant cinq semaines à des bruits et à des lumières clignotantes. Les souris normales ont montré des symptômes de dépression, absents chez les souris modifiées de manière à présenter des caractéristiques associées à l’entraînement musculaire.

LE STRESS A UN SEXE

Selon une étude présentée fin 2014 à l’American Heart Association, une femme jeune souffrant de maladie coronarienne est beaucoup plus vulnérable aux effets du stress émotionnel qu’un homme jeune dans la même situation. Lors d’une épreuve de stress mental subie par 534 patients de 55 ans ou moins atteints de troubles cardiaques, la réduction de l’afflux sanguin au cœur s’est révélée trois fois plus importante chez les femmes que chez les hommes. L’écart était plus faible chez les 56-64 ans et nul chez les 65 ans et plus. Ces résultats pourraient expliquer en partie l’incidence plus élevée d’infarctus mortel chez les femmes souffrant de troubles cardiaques.

À propos de l’auteur

Tamar Satov


Tamar Satov est directrice de la rédaction à CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.