Congrès mondial de la comptabilité : Rome 2014

Quatre mille participants venus des quatre coins du monde se sont réunis à Rome pour quatre jours de débats et de discussions axées sur la collaboration internationale.

En 1494, le mathématicien Luca Pacioli décrit pour la première fois la comptabilité en partie double. Plus de cinq siècles plus tard, l’Italie contribue toujours à l’histoire de la comptabilité — en accueillant à Rome le 19e Congrès mondial de la comptabilité, tenu du 10 au 13 novembre 2014.

Salué comme les « Jeux olympiques de la comptabilité », le congrès a attiré 4 000 participants, non pas dans un but de compétition, mais de collaboration.

Cet esprit de collaboration internationale a été évoqué dans le discours de clôture prononcé par le pape François. « Il a beaucoup parlé de la position d’influence des comptables, à utiliser pour le bien de la société », rapporte Carol Bellringer, CPA et vérificatrice générale de la Colombie-Britannique.

Au programme

La déontologie et l’intérêt public ont été des thèmes prédominants. Et la séance sur la lutte contre la corruption et la fraude a fait salle comble. « Dans bien des pays, le comptable trop attaché à la déontologie peut perdre son emploi », déplore Gord Beal, vice-président, Recherche, orientation et soutien de CPA Canada. « Les gens veulent bien agir, mais cela a un prix. »

On a aussi beaucoup parlé d’un secteur public fort. Ron Salole, CPA, vice-président du Conseil des normes comptables internationales du secteur public et ancien vice-président, Normalisation, à CPA Canada, était l’un des conférenciers à la séance plénière sur l’amélioration de la transparence et de la reddition de comptes des gouvernements.

D’autres sujets ont aussi été abordés, comme les marchés émergents, les données et la technologie, l’intégration et la gestion intégrée. L’expression « à l’épreuve du temps », désignant le degré de préparation aux événements futurs, a été une expression clé de l’événement. « Le congrès a confirmé l’importance, pour la stratégie de CPA Canada, de questions sur lesquelles nous nous penchions déjà : la déontologie, le secteur public et l’information intégrée, » ajoute Gord Beal. « Nous préparons nos membres pour l’avenir. »

 

 

Liens avec la Chine

Le congrès était le cadre idéal pour la signature d’un protocole de collaboration entre CPA Canada et le Chinese Institute of Certified Public Accountants (CICPA). La Chine compte 14 millions de comptables, et le CICPA a entretenu des liens avec les organisations d’origine pendant près de 30 ans.

« Nous avons beaucoup de secteurs d’intérêt communs », a indiqué Kevin Dancey, président et chef de la direction de CPA Canada, lors de la signature. Citons la formation professionnelle, l’agrément, la déontologie, la réglementation, la normalisation et la collaboration entre cabinets. Le congrès se tient tous les quatre ans. En 2018, il aura lieu à Sydney, en Australie.

À propos de l’auteur

Jennifer Dawson


Jennifer Dawson est rédactrice indépendante à Hamilton (ON).

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.