Trouver l’équilibre – juin-juillet 2015

Comment l’entraînement au marathon aide Alex Yaworski à se concentrer au bureau.

Alex Yaworski, 51 ans, propriétaire-administrateur, PKBW Group, Winnipeg

« Mon entraînement de marathonien m’aide beaucoup à évacuer le stress et à me concentrer sur mon travail, ce qui est la clé de l’équilibre pour moi. J’ai des objectifs, un plan pour les atteindre, et des listes quotidiennes, hebdomadaires et même annuelles qui me permettent de classer mes tâches par priorité.

Je cours de 10 à 15 heures par semaine dans le but de m’inscrire chaque année à un marathon complet et à un demi-marathon. Si je manque une séance d’entraînement, je fais un effort supplémentaire le lendemain. Des salles de conditionnement à la maison et au chalet facilitent mon entraînement.

Notre cabinet est axé sur la certification dans le secteur sans but lucratif. L’activité y est donc intense de la mi-février à juillet, et je travaille alors de 50 à 55 heures par semaine. Sinon, je m’en tiens à 40 heures, plus 15 heures environ de bénévolat par mois. En déléguant, je peux me concentrer sur les tâches qui requièrent mon expertise. À la maison, j’engage quelqu’un pour pelleter la neige et tondre la pelouse, et pendant ce temps-là, je fais du travail facturable.

Mon épouse et moi planifions ensemble nos loisirs de la semaine (sorties à vélo, cinéma, restaurant, etc). Nous enregistrons nos émissions préférées, ce qui permet de gagner du temps en sautant les messages publicitaires. Je prends 30 jours de vacances par année, et je consacre alors une demi-heure par jour aux courriels. Depuis que j’ai obtenu le titre de CMA, en 1999, j’ai couru de nombreux demi-marathons et 10 marathons complets. Je courrai un demi-marathon à Winnipeg bientôt, et un marathon complet à Minneapolis à l’automne. J’ai l’intention de courir aussi longtemps que je le pourrai. »

— Propos recueillis par Lorie Murdoch