TransCanada : échos canadiens – juin-juillet 2015

Une société néo-brunswickoise a mis au point un coagulant qui pourrait nettement réduire le temps nécessaire pour arrêter une hémorragie, tandis que des scientifiques ont découvert la cause de la détérioration des routes ontariennes.

SÉRÉNADE AU PARLEMENT

Les étoiles et les cloches

En mai dernier, les cloches de la Tour de la Paix, sur la Colline du Parlement à Ottawa, ont donné un programme musical inusité, rapporte le journal outaouais Le Droit. Pendant 15 minutes, la carillonneuse du Dominion Andrea McCrady a joué des extraits musicaux de La Guerre des étoiles, au grand étonnement des touristes et des parlementaires. C’était le 4 mai, journée internationale de la Guerre des étoiles. Cette journée est célébrée depuis l’élection de Margaret Thatcher en 1979. Un journal londonien avait alors reformulé la célèbre réplique : « May the force be with you » par « May the Fourth  [le 4 pour le 4 mai] be with you. »

MÉDECINE

Avancée dans le domaine de l'hématologie

 

Les coagulants sur le marché, à l’heure actuelle, prennent parfois plus de cinq minutes à arrêter un saignement important. C’est beaucoup trop long, d’autant plus qu’une personne ayant une artère rompue peut mourir en trois minutes.

La société néo-brunswickoise MycoDev a mis au point un produit qui pourrait réduire ce délai à 20 secondes, rapporte la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick.

La méthode de MycoDev repose sur le chitosane, un biopolymère habituellement extrait des carapaces de crevettes et de homards. Le processus laisse cependant des impuretés. Toutefois, MycoDev a pu extraire le polymère d’une espèce de champignons, qui procure un niveau de pureté correct en soins de santé et qui réduirait nettement le temps nécessaire pour arrêter une hémorragie.

ÉCONOMIE

Conjoncture favorable

L’essoufflement de la capacité industrielle des États-Unis ouvre un vaste potentiel au secteur canadien de l’exportation, selon Exportation et développement Canada (EDC) dans ses Prévisions à l’exportation. « L’essor de la demande a englouti la capacité excédentaire de l’industrie américaine, affirme l'économiste en chef d'EDC, Peter Hall. Les producteurs cherchent de nouveaux secteurs où investir leurs capitaux excédentaires. » Étant donné la hausse des dépenses de consommation, celle de l’emploi, celle des salaires et la chute des ratios d’endettement, les États-Unis peinent à répondre à la demande. Les sociétés canadiennes ont ainsi une excellente occasion d’aider à répondre aux besoins de leur voisin en biens, en services et en capacité de production.

ROUTES

Adieu aux additifs

Si les routes ontariennes sont régulièrement en piètre état, c’est à cause de l’ajout d’huile pour moteur recyclée au ciment bitumineux, rapporte le site Web northernlife.ca.

Simon Hesp, chimiste des polymères et professeur à l’Université Queen's, à Kingston, étudie la science de l’asphalte depuis 25 ans. Selon lui,  le mélange d’additifs pétroliers de piètre qualité avec la chaussée est à l’origine des nombreux aspects disgracieux de nos routes : nids-de-poule, fissuration prématurée et détérioration précoce. Une chaussée revêtue d’un matériau de qualité, sans additifs pétroliers, devrait durer 25 ans avec un minimum de fissuration, estime M. Hesp.

Dans un cas où l’on a ajouté à l’asphalte des fibres de bouteilles de boissons gazeuses recyclées, une route vieille de huit ans avait l’aspect d’une route neuve.

À propos de l’auteur

Yan Barcelo


Yan Barcelo est journaliste dans la région de Montréal.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.

Présenté par CPA Canada et CPA Ontario, le congrès national UNIS (en anglais) est un rendez-vous annuel incontournable qui propose un programme multidisciplinaire approfondi à tous les CPA qui souhaitent rester maîtres du jeu.