Conseils santé pour juin-juillet 2015

Comment la consommation d’aspartame peut affecter le stress et comment le langage utilisé dans un groupe d’utilisateurs de médias sociaux permet de prédire leur taux de maladies cardiaques.

Rien de tel que le vrai sucre!

Les boissons sucrées atténuent les effets du stress, mais pas lorsque la saveur sucrée est due à la présence d’aspartame, selon une étude citée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism. On a fait subir des tests de stress à 19 femmes avant et après une période de 12 jours durant laquelle elles ont consommé des boissons sucrées, soit au sucre soit à l’aspartame. À la fin de la période, le taux de cortisol (l’hormone du stress) avait baissé chez les femmes ayant consommé du sucre, mais pas chez les autres.

Dis-moi ce que tu « gazouilles... »

Le langage utilisé dans un groupe d’utilisateurs de médias sociaux permet de prédire le taux de maladies cardiaques dans ce groupe, selon une étude publiée dans Psychological Science. Des chercheurs de l’Université de la Pennsylvanie ont examiné un échantillon de tweets publiés par des Américains (qui avaient indiqué où ils vivaient) et les données de santé publique de quelque 1 300 comtés des États-Unis. Le taux de mortalité par maladies du cœur était plus élevé dans les comtés où les tweets exprimaient des émotions négatives que dans ceux où ils contenaient des termes positifs.