Une pyramide de valeurs déterminante

Pour Maarika Paul, première vice-présidente et chef de la direction financière à la Caisse de dépôt et placement du Québec, le sens du leadership passe notamment par l’instauration d’une pyramide de valeurs qui fait consensus.

Q. Qu’est-ce que vos emplois antérieurs et vos fonctions actuelles vous ont appris sur le sens du leadership?

Pour moi, un leader compétent doit être passionné. Quand je suis arrivée à la Caisse, on m’a dit que les membres de la direction financière travaillaient plutôt en vase clos. J’ai donc adopté une vision et imprimé une direction au service. Les gens doivent avoir le sentiment de travailler en vue d’un objectif commun. Le leader doit aussi pouvoir analyser, prendre des décisions, sans oublier le volet très important des aptitudes en communication. Le véritable leader sait écouter et lire entre les lignes pour bien transmettre son message.

Comment qualifiez-vous votre style?

Je suis une personne plutôt calme et je sais faire preuve de courage en gestion. À la direction financière, nous avons créé une pyramide de valeurs qui comprend les principes suivants : à la base, rigueur, efficacité et compétences; au centre, collaboration et proactivité; et au sommet, simplicité.

Quels sont vos plus grands défis en tant que première vice-présidente et chef de la direction financière?

Mon défi principal consiste à maintenir la collaboration entre les départements, tout en faisant progresser l’équipe, de sorte que ses membres développent leurs talents et qu’ils soient amenés, hors de leur zone de confort, à se dépasser. En 2015, la Caisse mettra en œuvre sa stratégie de mondialisation. Nous ouvrirons des bureaux dans des pays émergents, comme à Singapour et au Mexique, ainsi qu’en Inde en 2016. J’ai le mandat de m’assurer que la culture d’entreprise de la Caisse se perpétue à l’étranger. Il s’agira de rechercher de nouveaux talents, de composer avec des structures, des rôles et responsabilités, des fuseaux horaires différents, etc. Par ailleurs, nous avons commencé à appliquer les IFRS au début de 2013 et nous publierons nos premiers résultats financiers conformes en février prochain.

En quoi vos études en comptabilité vous ont-elles préparée aux défis professionnels que vous avez relevés au cours de votre carrière?

Elles ont été capitales dans mon cheminement. Je me suis orientée vers la comptabilité parce que je voulais travailler dans le domaine des affaires. Les stages que nous effectuons dans les cabinets comptables en début de carrière mènent à développer les sens des responsabilités et de l’éthique, la rigueur, le questionnement et la capacité d’adaptation.

Maarika Paul possède plus de 25 ans d’expérience en gestion financière. Elle est en poste à la Caisse de dépôt et placement du Québec depuis 2011. Auparavant, elle a d’abord travaillé dans le service de vérification et de fiscalité de KPMG, puis chez BCE, notamment comme première vice-présidente communications corporatives, puis à titre de première vice-présidente, Services généraux. Elle a obtenu son baccalauréat en administration des affaires (comptabilité) de l’Université McGill en 1984, son titre de CPA en 1986 et celui de FCPA en 2014.

À propos de l’auteur

Marie-Josée Boucher


Marie-Josée Boucher est rédactrice indépendante à Montréal.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.

Présenté par CPA Canada et CPA Ontario, le congrès national UNIS (en anglais) est un rendez-vous annuel incontournable qui propose un programme multidisciplinaire approfondi à tous les CPA qui souhaitent rester maîtres du jeu.