Le globe-trotteur : nouvelles d’ailleurs dans le monde – janvier-février 2015

Le système banquier suisse se voit mis à mal par de nouvelles enquêtes sur l’évasion fiscale. De plus, dix sommités du monde artistique dressent la liste des plus grands tableaux de la peinture.

ÉVASION FISCALE

Pauvres banques suisses

« Les banques suisses ne sont plus ce qu’elles étaient », soutenait le Financial Times en novembre 2014. La tradition du secret, sur laquelle s’est construit le système bancaire suisse au siècle dernier, s’effrite.

L’élément déclencheur? L’enquête du gouvernement américain sur les fraudes fiscales des géants UBS et Crédit Suisse. Sur le plan strictement pécuniaire, les conséquences sont mineures : les banques ont reçu des amendes relativement faibles de 780 M$ US et de 2,6 G$ US. Mais la règle du secret, qui visait à aider les étrangers à se soustraire au fisc, a été bousculée. Les banques suisses doivent désormais se montrer concurrentielles sur le plan traditionnel du service, du rendement et du prix. Ce qui semble leur donner du mal : selon un rapport de KPMG, le rendement médian des banques suisses aurait fléchi de plus de 10 % en six ans (de 14 % en 2006 à 3,3 % en 2012).

PEINTURE

Les plus grandes œuvres

La Joconde 

Un choix populaire classerait spontanément les Iris de Van Gogh et les Nymphéas de Monet parmi les plus grands tableaux de la peinture. Pourtant, ils n'apparaissent pas dans une sélection des plus grandes œuvres de tous les temps. Pour dresser cette liste, ARTNews a demandé à 10 sommités du milieu artistique de choisir une œuvre. Richard Serra, artiste renommé, a choisi les peintures rupestres d’Altamira, en Cantabrie, Espagne. Le conservateur, peinture et sculpture, du San Francisco Museum of Modern Art, Gary Garrels, a opté pour le retable d’Isenheim de Matthias Grünewald. Un seul répondant, Martin Kemp, professeur d’histoire de l’art à l’Université d’Oxford, a choisi La Joconde de Léonard de Vinci.

THÉORIES QUANTIQUES

Univers parallèles

Univers parallèles 

La science rejoint la science-fiction. Dans un article récemment publié dans la prestigieuse Physical Review X, des chercheurs de l’Université Griffith en Australie soutiennent que les univers parallèles existent vraiment. Si certains sont identiques au nôtre, la plupart sont très différents. Au lieu d'évoluer indépendamment, ils interagissent et s’influencent les uns les autres par la force de répulsion. On appelle cette nouvelle théorie Many Interacting Worlds (mondes multiples en interaction).

VOYAGE

Hébergement nouveau genre

Finies les auberges « couettes et café ». L’heure est aux « couettes et cocktails », une nouvelle catégorie hôtelière qui privilégie les cocktails plutôt que les petits-déjeuners.

Cette nouvelle formule sera lancée au Grand Pigalle à Paris par Romée de Gorïanoff, ex-banquier devenu propriétaire de bar. L’hôtel, qui sera inauguré ce mois-ci, se démarquera par son bar à vins et son espace cocktails. Principaux points de mire de l’établissement, ils remplaceront le restaurant traditionnel. On observe aussi à Los Angeles et à Miami Beach ce retour à l’âge d’or du bar d’hôtel, quand des endroits comme le Bemelmans du Carlyle Hotel à New York et l’American Bar du Savoy à Londres régnaient en maîtres.

À propos de l’auteur

Yan Barcelo


Yan Barcelo est journaliste dans la région de Montréal.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.