Expertise : comment rester motivé au travail avec votre personnel

Comment les microgestionnaires peuvent apprendre à relâcher les rênes.

Si l'on se fie aux données d'un récent sondage d’Accountemps, la majorité des travailleurs ont déjà travaillé pour un supérieur envahissant, et de ce nombre, plus de la moitié jugent que leur moral et leur productivité en ont souffert. Mais, cher microgestionnaire qui regardez par-dessus l’épaule de vos subalternes, qui brimez leur indépendance et qui vous ingérez dans leur travail quotidien, il y a de l’espoir : vous pouvez apprendre à relâcher les rênes. Voici des moyens de le faire :

Lâchez prise. Nul besoin de marquer de votre empreinte tout ce qui se retrouve sur votre bureau. Tâchez de vous défaire de l’habitude de modifier à tout prix le travail d’un employé.

Cessez de multiplier les vérifications. Le fait de constamment demander aux employés où ils en sont aide rarement ceux-ci à s’acquitter plus vite ou plus efficacement de leurs tâches. Donnez des indications claires, faites une vérification au besoin, puis faites confiance à vos coéquipiers.

Déléguez. Cernez quelques-unes de vos tâches que vous pourriez facilement confier à quelqu’un d’autre, compte tenu des compétences et du temps requis, puis déchargez-vous-en.

Freinez votre zèle. Si le temps et l’énergie que vous perdez en vous enlisant dans les détails étaient plutôt consacrés aux grands objectifs de l’organisation, les résultats de celle-ci en bénéficieraient bien plus.

Donnez plus d’autonomie à vos employés. Lorsqu’ils gèrent des projets, laissez à vos coéquipiers la liberté de prendre des décisions, et donc, (eh oui!), de se tromper. Il y aura peut-être quelques erreurs au départ, mais à long terme, vous aiderez vos employés à améliorer leurs compétences en résolution de problèmes et leur leadership.