Boîte aux lettres — janvier-février 2015

Les lecteurs de CPA Magazine offrent leurs avis par voie électronique et postale.

SANS PAPIER? DOMMAGE...

Comme le numéro de janvier-février n’est offert qu’en format électronique, deux groupes de lecteurs sont oubliés : ceux qui utilisent les transports en commun (durables) et y lisent des magazines d’affaires, et les membres âgés qui n’ont pas accès à Internet, mais qui souhaitent se tenir au courant des nouveautés de la profession. Puisque nos cotisations annuelles nous donnent droit à CPA Magazine, je me demande s’il est éthique de le publier uniquement dans un format auquel certains CPA n’ont pas accès. On dit que les membres seront informés par courriel de la façon d’accéder au magazine. A-t-on pensé à ceux qui n’ont pas d’adresse courriel?

Alister Mason, Toronto (Ontario)

À l’instar de plusieurs membres âgés, je ne peux pas lire le magazine en ligne, et j’espère donc qu’il ne contiendra rien d’important. Pourquoi ne pas offrir une version imprimée sur demande?

H. Arnold Sherman, Calgary (Alberta)

Lorsque je reçois CPA Magazine, je ne peux le déposer avant de l’avoir lu en entier. J'ai 87 ans, je suis retraité et je n’ai ni ordinateur, ni télécopieur, ni cellu- laire, ni tablette, ni accès Internet. Que dois-je faire pour obtenir le numéro de janvier-février, qui ne sera pas imprimé?

Donald J. Grossman, London (Ontario)

CORRECTION : L'auteure de « Frictions entre collègues », un texte de la section Au travail du numéro de décembre, était Stacy Lee Kong et non Diane Peters.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.