Sur la bonne voie

Patricia Jasmin, chef des Services financiers à VIA Rail, parle des défis que pose la conciliation des intérêts d’une société d’État avec les attentes du public.

Q. Comment votre rôle a-t-il évolué depuis que vous êtes entrée chez VIA Rail comme contrôleure en 2007?

Au début, mon rôle était plus traditionnel en ce qui a trait à la gouvernance et à la conformité. Mais au fil des ans, nous avons élaboré une approche plus axée sur le partenariat et nous avons constitué une équipe de conseillers qui travaillent avec les chefs de nos différents services. Nous sommes devenus plus efficaces et proactifs. Nous connaissons mieux la réalité quotidienne de nos cadres et de nos clients.

Est-il difficile de travailler pour une société d’État qui est aussi une entreprise commerciale?

Cette dualité n’est pas toujours facile à gérer. Nous devons tenir compte des deux volets de l’entreprise : assumer nos responsabilités en matière de gouvernance et de conformité, et répondre aux besoins de nos clients. Un des atouts de VIA Rail réside dans son équipe, pleinement engagée à servir l’entreprise et ses clients tout en gérant sainement les fonds publics.

Depuis votre nomination comme chef des Services financiers en janvier, votre style de leadership a-t-il changé?

Mon style de leadership a toujours été celui d’un entraîneur, mais cette année, il est plutôt devenu celui d’un mentor. Plus de cadres supérieurs relèvent de moi, je participe donc moins à leurs activités courantes. Mais je travaille avec eux à leur perfectionnement et je les conseille au besoin.

Quels sont les projets qui vous emballent le plus chez VIA Rail?

Au début de l’année, nous avons mis en place une nouvelle équipe de direction. Nous avons aussi réexaminé nos pratiques commerciales et nos stratégies à long terme. Par exemple, nous avons modernisé nos voitures LRC, augmenté la présence de la technologie Wi-Fi à bord, ajouté de nouveaux départs et lancé notre application mobile VIA Rail. Et nous travaillons également à un projet de voies réservées dans le triangle Toronto-Ottawa-Montréal pour résoudre le problème du partage des voies avec les trains de marchandises.

Patricia Jasmin a travaillé dans le secteur de la vente au détail (Costco, Les Compagnies Loblaw ltée) et dans les télécommunications (Rogers, Téléglobe) avant d’entrer au service de VIA Rail.

À propos de l’auteur

Sydney Loney


Sydney Loney est rédactrice indépendante à Toronto.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.