Cinq étapes pour simplifier les états financiers

CPA Canada a publié un guide qui a pour objectif d’aider la direction, les auditeurs et les praticiens à dresser des états financiers utiles et faciles à lire.

Complexité accrue des opérations, resserrement du cadre réglementaire, expansion des normes, multiplication des informations à fournir, assimilation de la préparation des états financiers à une liste de contrôle... « Voilà la réalité d’aujourd’hui qui conduit à des états financiers compliqués », explique Alex Fisher, CPA, CA, directeur de projets, Normes internationales d’information financière, à CPA Canada. « Les états financiers sont censés être un outil crucial de communication, mais ils contiennent souvent des éléments superflus ou mal présentés qui les empêchent d’être aussi utiles qu’ils le devraient. Si les utilisateurs ne peuvent trouver ce qu’ils cherchent, nous devons nous interroger sur l’information que nous présentons. »

Pour vous aider à rationaliser l’information à fournir, CPA Canada a publié un guide : Comment simplifier dès maintenant les états financiers – en cinq étapes. Bien que ce guide ait pour contexte les IFRS, les étapes décrites peuvent tout aussi bien s’appliquer aux états préparés selon d’autres normes. Ces étapes constituent des pratiques exemplaires qui aident la direction, les auditeurs et les praticiens à dresser des états financiers utiles et faciles à lire, et donnent aux praticiens un cadre de collaboration avec la direction. Les conseils offerts peuvent être mis en pratique dès maintenant, sans nécessiter beaucoup de temps, d’argent ou d’autres ressources. M. Fisher, coauteur du guide, explique ainsi ces étapes.

Étape 1 : Faites de la présentation de l’information financière une question stratégique. Voyez la présentation de l’information comme une occasion de tirer parti d’une tâche à laquelle vous devez vous astreindre de toute façon. Au-delà des exigences réglementaires, pourquoi communiquer de l’information? Pour gagner de l’estime? Mériter la confiance? Attirer des investisseurs? Une idée claire de vos objectifs et du public visé vous permettra de décider du contenu et de la façon de le présenter. Après avoir compris l’utilité stratégique d’une communication efficace, on veut en faire une priorité.

Étape 2 : Tenez compte de l’importance relative. Certains croient à tort que tout élément d’information à fournir doit figurer dans les états financiers. Or, il s’agit d’une question d’importance relative et de pertinence. Cela vaut aussi pour le contenu des notes. Demandez aux utilisateurs de vos états financiers quels éléments leur sont les plus utiles dans leur prise de décision.

Étape 3 : Améliorez la mise en forme et la présentation. Structurez bien vos états financiers. Ne lésinez pas sur les titres, sous-titres et tableaux. Offrez le téléchargement par section. Regroupez l’information connexe. Créez des renvois entre les états et les notes. Aidez le lecteur à trouver ce dont il a besoin. Soyez concis : souvent, mieux vaut en mettre moins que plus.

Étape 4 : Résumez l’information intermédiaire. Les IFRS vous donnent le choix : produire des états financiers intermédiaires complets (semblables aux états financiers annuels) ou des états résumés, qui font ressortir les éléments nouveaux. Il est permis, et préférable, de mettre moins de renseignements dans les rapports intermédiaires.

Étape 5 : Tenez-vous au courant. Vous n’êtes pas le seul à vouloir simplifier vos états financiers. Autorités réglementaires, normalisateurs et auditeurs cherchent tous à rendre l’information plus claire. Suivez l’évolution des normes. L’IASB a mis en œuvre nombre d’initiatives dans le but de déterminer comment simplifier la présentation de l’information financière conformément aux IFRS.

Pour en savoir plus, allez à . Vous pourrez télécharger le guide Comment simplifier dès maintenant les états financiers – en cinq étapes et visionner une courte vidéo. La publication comprend aussi 20 questions que les préparateurs devraient se poser sur la simplification des états financiers.

« Tous – autorités de réglementation, normalisateurs, auditeurs – ont un rôle à jouer. Mais la direction est la mieux placée pour agir dans l’immédiat, soutient M. Fisher. Ces cinq étapes peuvent vous aider, vous et vos parties prenantes, à bénéficier dès maintenant d’états financiers plus efficaces. »

À propos de l’auteur

Taryn Abate


Taryn Abate, CPA, CA, CPA (ILL.), est directrice de projets au sein de la division Recherche, orientation et soutien de CPA Canada.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.