Au travail : nouvelles et conseils sur la gestion et l’environnement des affaires – décembre 2015

Un roman portant sur un comptable mort-vivant fait succès sur le marché des livres audio, tandis que des recherches indiquent que la plupart des gens sont moins occupés qu’ils ne le prétendent.

LES CROCS DE LA FINANCE

Un roman à se mettre sous la dent

Les comptables étant devenus des héros du cinéma, de la télé et de la BD, la profession investit maintenant un autre volet de la culture populaire : les morts-vivants. Le roman de l’auteur américain Drew Hayes, The Utterly Uninteresting and Unadventurous Tales of Fred, the Vampire Accountant, figurait sur la liste des cinq livres audio les plus vendus sur Audible.com pendant la semaine qui a pris fin le 18 septembre, rapporte l'Associated Press. Parmi les autres livres audio de la liste, on trouvait The Martian (sur lequel est basé le film Seul sur Mars, mettant en vedette Matt Damon) et The Girl in the Spider’s Web. On ignore si les aventures de Fred, le comptable vampire, seront portées au cinéma, mais M. Hayes a déjà publié une suite intitulée Undeath & Taxes.

PERFECTIONNEMENT

Fidéliser par la formation

Touche “Succès

L’attrait des possibilités de perfectionnement inciterait les experts financiers à changer d’employeur, révèle un sondage Robert Half. Près des deux tiers (64 %) des 2 500 professionnels de la finance et de la comptabilité interrogés jugent « très importante », dans l’évaluation d’un emploi, la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences. Exception faite d’une rémunération insuffisante, l’absence de possibilités d’avancement est le principal motif de départ des employés de qualité, précise Paul McDonald, directeur administratif chez Robert Half. Les employés les plus performants quittent souvent leur employeur parce qu’il n’offre pas la formation nécessaire à leur évolution professionnelle.

NE PAS DÉRANGER, SVP

Trop occupé?

Loin de nous l’idée de dire que les CPA ne sont pas occupés (il suffit de penser à la période des impôts). Mais selon une enquête internationale menée par Havas Worldwide auprès de 10 000 adultes dans 28 pays, les gens sont en général moins occupés qu’ils ne le prétendent. Seul un répondant sur cinq affirme être toujours débordé et 42 % avouent se dire parfois plus occupés qu’ils ne le sont vraiment. Et six sur dix croient que les autres aussi font semblant d’être débordés. La plupart des gens ne sont donc pas dupes quand vous leur dites : « Désolé, je suis trop occupé. »

L’EFFET « BRAVO! »

Les éloges stimulent

Pour stimuler la productivité d’un employé ou d’un collègue, faites l’éloge de ses réalisations. Selon une étude de la Harvard Business School, les personnes qui reçoivent de leurs parents, amis ou collègues des messages leur rappelant leurs réussites passées donnent ensuite un meilleur rendement que celles qui reçoivent des témoignages neutres ou qui rédigent leur propre évaluation. Les systèmes de gestion du rendement mettent rarement l’accent sur les réussites des employés, mais font plutôt ressortir leurs faiblesses. En activant les mécanismes et en évoquant les réalisations exceptionnelles d’une personne, on constate des améliorations dans sa physiologie, sa capacité de résoudre des problèmes, son rendement sous la pression et ses relations sociales.

À propos de l’auteur

Tamar Satov


Tamar Satov est directrice de la rédaction à CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.