The Digital Doctor: Hope, Hype, and Harm at the Dawn of Medicine’s Computer Age, par Robert Wachter

Le nouvel ouvrage intitulé The Digital Doctor propose un regard pénétrant sur l’informatisation des soins de santé.

Vous êtes dans une chambre d’hôpital équipée d’un écran vidéo et de caméras. Une migraine vous assaille et vous dites : « Garde, j’ai mal. » Une infirmière apparaît alors à l’écran. Après avoir posé quelques questions, elle vous dit qu’on vous apportera une Tylenol sous peu. Quelques minutes plus tard, un robot entre dans votre chambre avec une pilule et un verre d’eau.

Science-fiction? Peut-être. Mais peut-être pas non plus, selon The Digital Doctor.

Cet ouvrage examine le mouvement d’informatisation des soins de santé aux États-Unis. L’auteur Robert Wachter, médecin au Centre médical de l’Université de Californie à San Francisco, y présente l’impact des technologies de l'information (TI) sur les médecins et les patients, et le rôle que devraient idéalement tenir ces technologies dans le système de santé.

Selon l’auteur, la technologie peut certes améliorer grandement les soins de santé, mais elle entraîne aussi une multitude de problèmes.

Personne ne le sait mieux que Pablo Garcia, un patient qui a accidentellement reçu 38 fois et demie la dose prescrite de son médicament. L’auteur montre que cette surdose ne résulte pas d’une simple erreur. Une description minutieuse des faits, du point de vue de chaque acteur, montre comment le codage du système et le processus de contrôle conçu pour assurer la sécurité de ce système ont échoué. Une séquence catastrophique d’erreurs a mené à ce surdosage très rare qui a failli coûter la vie au jeune homme de 16 ans.

La nouvelle technologie rendra-t-elle l’humain obsolète? M. Wachter soutient que, même dotée d’une intelligence artificielle, la machine ne pourra pas remplacer l’humain en médecine. Les médecins, contrairement aux ordinateurs, voient au-delà des chiffres. Deux patients pourraient avoir la même température, le même rythme cardiaque et la même formule sanguine, et le médecin d’expérience saura que l’un est malade et l’autre, en bonne santé.

M. Wachter offre une perspective unique qui ne peut venir que de l’expérience acquise sur le terrain. Il recense les effets des TI médicales sur des questions allant des grandes politiques publiques à des problèmes aussi pointus que la réglementation relative aux ordonnances en milligrammes ou en milligrammes par kilogramme.

L’auteur tient toujours compte de la dimension humaine et préconise que tous en fassent autant. « Même si nous maîtrisons la technologie, dit-il, la profession médicale ne doit jamais perdre de vue que le patient, un être humain, est l’objet de ses soins et non une incarnation numérique. »

The Digital Doctor donne beaucoup à réfléchir mais, puisque cet ouvrage est destiné tant aux profanes qu’aux professionnels de la santé, il aurait été préférable qu’il contienne un peu moins de jargon clinique. Dans l’ensemble, toutefois, l’auteur porte un regard pénétrant sur le système de santé qui entre dans le XXIe siècle.