Nouvelles et conseils sur l’étiquette professionnelle – avril 2015

Quelques astuces pour éviter les collègues bavards. De plus, une nouvelle étude trouve un lien entre l’alcool et la créativité – dans la limite du raisonnable, bien sûr.

ÉTIQUETTE PROFESSIONNELLE

Q: Votre collègue, une vraie pie, nuit à votre productivité. Comment l'arrêter de jacasser?

A: Ah, ces personnes qui veulent sans cesse nous faire part de leur vécu! Que ce soit un collègue qui raconte tous les exploits de sa fin de semaine ou une voisine de bureau qui décrit dans le détail sa dernière journée de maladie, nous connaissons tous de tels bavards. Karen Cleveland, consultante en étiquette à Toronto, rappelle ce principe simple : « Il est probable qu’une conversation dans un espace partagé par plusieurs dérange grandement certaines personnes. Faites preuve de délicatesse et allez raconter vos dernières réalisations dans un endroit approprié. » Il n’est pas nécessaire de bannir tous les échanges amicaux, mais retenez qu’un résumé éclair de votre fin de semaine est toujours mieux qu’une diatribe de 20 minutes contre des adolescents mal élevés rencontrés dans le métro.

Mme Cleveland propose aussi quelques trucs faciles pour que votre collègue jacasseur cesse de vous importuner. « Si vous souhaitez mettre fin à son placotage, gardez une pile de dossiers sur vos chaises; il ne pourra pas s’asseoir. Ou prétendez avoir une échéance serrée et demandez à remettre la conversation à plus tard. » Si ça ne fonctionne pas, mettez vos écouteurs! Vous aurez l’air de vous concentrer sur votre travail tout en écoutant de la musique, et vous donnerez ainsi l’impression de ne pas vouloir être dérangé.

Stephanie Tarling

LES VERTUES D’UNE BONNE BIÈRE

Un verre pour se remettre les idées en place?

LES VERTUES D’UNE BONNE BIÈRE 

Rocket Brewing un brasseur danois, compte tirer profit des résultats d’une étude de 2012 de l’Université de l’Illinois, selon laquelle la plupart des gens atteindraient leur potentiel créatif maximal quand leur taux d’alcoolémie atteint 0,075. La bouteille de sa nouvelle India Pale Ale, judicieusement appelée The Problem Solver (celle qui résout les problèmes), présente une échelle indiquant la quantité de cette bière que doit boire un homme ou une femme, selon son poids, afin d’atteindre un degré de créativité maximum. Outre cette échelle, la bière ne présente aucune caractéristique spécifique permettant d’augmenter la créativité. Tout type d’alcool pourrait donc faire l’affaire, si vous êtes prêt à calculer vous-même votre taux d’alcoolémie. Et contrairement aux protagonistes de la série Mad Men, toujours un verre à la main, vous devriez mener vos expériences alcoolisées de « résolution de problèmes » après les heures de travail.

Tamar Satov

DORMIR DEBOUT

La fatigue au travail

Une bonne raison de ne pas prendre d’alcool au travail : la fatigue. Près de deux employés sur trois disent avoir fait des erreurs au travail parce qu’ils étaient fatigués, et 38 % avouent s’être déjà assoupis au bureau, selon un sondage réalisé aux États-Unis pour le fabricant de boissons énergisantes Red Bull. Voici certaines erreurs que les répondants attribuent à la fatigue : oublier des documents dont on a besoin pour faire son travail (41 %), ne pas se présenter à une réunion (21 %), se tromper de nom en parlant à un collègue ou à un client (24 %), avoir une chemise mal boutonnée ou des souliers dépareillés (23 %) et ne pas respecter une échéance (16%).

TS