Émirats arabes unis

Malgré l’inflation croissante et la dépendance au pétrole, les Émirats arabes unis demeurent la deuxième économie du Moyen-Orient.

L’économie des Émirats arabes unis repose sur de vastes réserves de pétrole, qui génèrent un revenu par habitant et un excédent commercial considérables. Seule l’Arabie saoudite a une économie plus riche au Moyen-Orient. Les Émirats sont une fédération de sept États dirigée par un conseil constitué des sept émirs, eux-mêmes gouvernés par un vice-président et premier ministre.

Feu le cheik Zayed, président des Émirats lors de leur indépendance en 1971, a affecté les revenus du pétrole aux services de santé, à l’éducation et à l’infrastructure nationale. Les récents efforts de diversification ont porté leurs fruits dans les secteurs des finances, du tourisme et de la construction.

Entre 1985 et 2010, des zones franches ont été créées dans diverses régions, où les intérêts étrangers peuvent posséder la totalité de leurs entreprises. Ces zones ont attiré des investisseurs étrangers à la suite de la crise financière de 2009.

La dépendance au pétrole, le grand nombre de ressortissants étrangers (environ 80 % de la population et plus de 85 % de la main-d’œuvre) et l’inflation croissante sont parmi les défis que doit relever le pays.

INFOS POUR LES INVESTISSEURS

  1. Dubaï et Abu Dhabi, la capitale, sont les centres financiers.
  2. En 2014, les Émirats arrivaient au 22e rang des 189 pays classés selon la facilité d’y faire des affaires (indice calculé par la Banque mondiale: http://francais.doingbusiness.org/rankings).
  3. Le pays se classe au 18e rang sur 223 pays quant aux exportations et au 20e rang sur 222 pays quant aux importations.

ÉTIQUETTE

  1. Tenue convenable. Les femmes devraient se vêtir d’une manière conservatrice et se couvrir la tête dans les lieux de culte. Au bureau, les hommes devraient porter un complet et les femmes, un tailleur
  2. Poignée de main. Les hommes d’affaires donnent une poignée de main un peu plus longue qu’en Amérique du Nord. Ne lâchez pas prise le premier. De plus, les hommes tiennent la main de leurs invités pour les conduire quelque part. Les hommes ne doivent pas tendre la main aux Émiriennes, mais attendre qu’elles le fassent. En général, celles-ci se touchent le cœur en signe de convivialité. Une Occidentale peut tendre la main à une Émirienne.
  3. Déférence. Le rang social et les titres sont importants. Les Arabes utilisent le titre de la personne, suivi du prénom, comme M. Jean pour Jean Tremblay. Il faut se présenter à la personne la plus âgée en premier.
  4. Semaine. Comme dans la plupart des pays arabes, les affaires se déroulent du dimanche au jeudi.
  5. Bienséance. Ne laissez pas voir le dessous de vos chaussures lors des réunions; c'est un signe de non-respect.

DIVERS

  1. Climat subtropical. En janvier et février, il fait autour de 25 °C. Le temps est très chaud de juin à septembre, jusqu’à 45 °C, et très humide.
  2. Culture et langue universelle. Les femmes peuvent conduire et se déplacer seules, mais les rôles sociaux des hommes et des femmes sont bien définis. La plupart des ressortissants étrangers du secteur des services (hôtels, taxis) parlent anglais. Un pourboire de 10 % est inclus dans les restaurants.
  3. Déplacements. Les services d’autobus sont faciles à utiliser. On peut aussi louer une voiture.

 

Emirats Arabes Unis

À propos de l’auteur

Jennifer Campbell


Jennifer Campbell est rédactrice indépendante à Ottawa.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.