Arnaques en tous genres – avril 2015

Un ex-joueur de football orchestre l’une des plus grandes fraudes au Manitoba, tandis qu’une comptable en Floride est accusée d’avoir détourné des fonds vers ses propres comptes de banque.

PÉNALITÉ MAJEURE

Une ancienne étoile du football canadien ira briller à l’ombre

David Pitcher, ex-joueur des Blue Bombers de Winnipeg et des Roughriders de la Saskatchewan, a été condamné à six ans de prison pour avoir orchestré l'une des plus importantes fraudes de l'histoire du Manitoba. L’homme de 46 ans a plaidé coupable à 17 chefs d’accusation (dont la fabrication de faux documents qui portaient le nom d’un ministre provincial) relativement à une escroquerie à la Ponzi de 12 M$. L’ancien joueur devra en outre dédommager ses victimes qui, de 2007 à 2012, ont perdu plus de 5 M$ en croyant investir dans l'aménagement d’installations récréatives pour les jeunes défavorisés.

FRAIS DOUTEUX

Un colloque fictif, clé d’une fraude bien réelle

Bonjour je m’appelle fraude sticker 

Andyara Mata, 41 ans, comptable en Floride, est accusée d’avoir volé plus de 1 M$ US à son employeur, Business Cards Tomorrow, de Fort Lauderdale. Abusant des privilèges de son poste de chef des finances, elle aurait détourné des fonds vers ses propres comptes de banque et de carte de crédit, et présenté de fausses notes de frais pour des déplacements et des colloques. Or, certains événements n’avaient jamais eu lieu, et c’est ce qui l’a perdue. Son employeur a flairé quelque chose lorsqu’il a demandé à un ami pourquoi il ne participait pas au colloque de l’American Institute of Certified Public Accountants (auquel Mme Mata était censée assister). L’employeur a alors appris qu’il n’y avait pas de colloque. Il a par la suite trouvé des notes de frais douteuses, dont certaines datant de 2009 relativement à 12 colloques.

NI INTERVENTION NI BREVET

Un contrat d’investissement rédigé à l’encre invisible

Un homme d’Ancaster (Ont.) a été condamné à cinq ans et demi de prison pour avoir volé 5,3 M$ à une centaine d’investisseurs canadiens. Herb Adams, 66 ans, propriétaire de Majestic Supply Co. Inc., disait avoir inventé et fait breveter une encre écologique « miracle » qui séchait aussi rapidement que les encres traditionnelles à base de solvants. Or, l’encre et le brevet n’ont jamais existé. Certains investisseurs, dont un couple qui a été dépouillé de 250 000 $, ont perdu toutes leurs économies. En plus de restituer les 5,3 M$, M. Adams devra payer une amende de 1,6 M$ dans les six ans suivant sa sortie de prison, à défaut de quoi il purgera une peine supplémentaire de six ans.

ESPRIT D’ÉQUIPE

Des footballeurs universitaires au cœur d’un réseau de fraudeurs

Un joueur de football universitaire américain passera plus de cinq ans en prison pour avoir persuadé cinq de ses coéquipiers, sa petite amie et quatre autres personnes de voler avec lui des renseignements personnels, qu’ils ont utilisés pour produire de fausses déclarations fiscales totalisant 1,1 M$ US. Alphonso « Rico » Valdez, 23 ans, étudiant à l’Université du Dakota du Sud, dirigeait un réseau qui a soutiré à l’IRS, de juin 2011 à mai 2012, 421 000 $ US en remboursements d’impôt émis sous forme de cartes de débit prépayées. Les 11 accusés, tous de Tampa (Floride), ont reconnu leur culpabilité aux accusations de fraude et passeront au moins deux ans en prison. Tous sauf trois devront restituer conjointement les sommes extorquées.

À propos de l’auteur

Tamar Satov


Tamar Satov est directrice de la rédaction à CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.