Le globe-trotteur : nouvelles d’ailleurs dans le monde – août 2015

Les régions métropolitaines de l’Asie-Pacifique forment une économie puissante, selon un nouveau rapport. De plus, une nouvelle application transmet des informations personnalisées aux consommateurs grâce à la communication par lumière visible.

ÉCONOMIE

L’Asie-Pacifique : une « nation » puissante

Si les 100 plus grandes régions métropolitaines de l’Asie-Pacifique formaient un pays, il s’agirait de la première économie mondiale, signale Bloomberg en se fondant sur une analyse de la Brookings Institution. En 2014, la production de l’ensemble de ces régions a été de 21 900 G$ US, soit 20 % du PIB mondial et 29 % de la croissance de celui-ci. Ces régions (49 en Chine, 19 au Japon, en Corée du Sud et à Taïwan, 12 en Amérique du Nord dont Vancouver, 7 en Asie du Sud-Est, 7 en Amérique latine et 6 en Australie et en Nouvelle-Zélande) sont le foyer d’une grande partie de l’activité qui sous-tend trois grandes tendances économiques : la montée de l’Asie du Sud-Est, l’expansion économique soutenue de la Chine et la croissance axée sur la technologie en Amérique du Nord.

CHINE

Beaucoup d’action sur les marchés boursiers

Bourse chinoise 

En juin et juillet, les bourses chinoises ont connu des remous, marqués par des variations de 10 % en quelques heures, relate Money.cnn.com.

L’indice composé de Shanghai, le troisième indice de capitalisation boursière au monde, a chuté de 24 % entre le 12 juin et le 5 juillet, soit une moins-value de 2 000 G$ US. Malgré cette chute, l’indice dépassait de 20 % son niveau du 1er janvier dernier, grâce aux marchés haussiers des mois précédents. Ces fluctuations ont peu d’effet hors Chine, car les investisseurs étrangers détiennent à peine 1,5 % des titres qui y sont cotés. Mais selon Oxford Economics, les titres risquent de perdre encore 35 % de leur valeur, ce qui ferait disparaître 1 000 G$ US de plus et pourrait avoir des répercussions à l’étranger.

COMPORTEMENT ANIMAL

L’esprit de famille

Cachalots

Des chercheurs danois ont suivi des cachalots pendant plus de 10 ans et constaté qu'ils attachent autant d’importance à leur famille élargie que nous en accordons à la nôtre, selon la BBC. « Les femelles reconnaissent les individus et les familles, accumulent des connaissances sociales et gardent des interactions en mémoire malgré de très longues séparations », explique Shane Gero de l’Université d’Aarhus, au Danemark. Une famille de cachalots est généralement constituée de sept femelles et s'étend sur trois générations. « Leur vie ressemble beaucoup à la nôtre, constate M. Gero. La perte d’un proche peut être dévastatrice. Elle peut modifier le réseau social et marquer la vie de plusieurs individus. »

VENTE AU DÉTAIL

« Bonjour, cher client, ici votre ampoule. »

Les clients de certains magasins recevront bientôt, sur leurs téléphones intelligents, des messages provenant d’ampoules installées au plafond, rapporte MarketWatch. On leur proposera ainsi des rabais sur les produits devant lesquels ils passent.

Ces ampoules, développées par GE et Qualcomm, utilisent la technologie de la communication par lumière visible pour transmettre un code à la caméra des téléphones.

Cette technologie permet de localiser une personne avec plus de précision qu’un GPS, Bluetooth ou l’identification radio. Un magasin pourra donc envoyer aux clients des informations sur les produits qui les intéressent. Évidemment, pour recevoir des messages des ampoules, il faudra avoir téléchargé l’application du détaillant.

À propos de l’auteur

Yan Barcelo


Yan Barcelo est journaliste dans la région de Montréal.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.