Conseils santé pour août 2015

Comment le soutien affectif peut réduire le stress et comment les techniques de changement comportemental influent sur l’efficacité des applications liées à l’activité physique.

Parlez-en

On dispose désormais de chiffres prouvant qu’il fait du bien de parler à quelqu’un quand on est stressé. Lors d’un sondage mené auprès de plus de 3 000 adultes américains pour l’American Psychological Association, les répondants qui avaient quelqu’un à qui demander un soutien affectif se sont révélés moins stressés que ceux qui n’avaient pas de soutien. En outre, 43 % des répondants sans soutien affectif ont affirmé que leur niveau de stress avait augmenté pendant la dernière année, par rapport à 26 % de ceux qui avaient un tel soutien. Il semble que nous ayons tous besoin d'une personne à qui nous confier.

D’une appli à l’autre


Il ne manque pas d'applications pour faire plus d’exercice, mais leur efficacité varie grandement. Dans le cadre d’une étude publiée dans l'American Journal of Preventive Medicine, des chercheurs ont examiné les 100 principales applications liées à l’activité physique pour savoir combien utilisaient 93 techniques de changement comportemental (TCC), méthodes efficaces pour modifier les habitudes d’une personne. Ils n’ont trouvé que 39 TCC dans les applications, en moyenne 6,6 par application. La plupart misaient sur des TCC comme l’utilisation des médias sociaux plutôt que sur l’autosurveillance active.

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.