Rester à l’affût des cycles sectoriels

Pour Ronald Thiessen, CPA, CA et chef de la direction de Hunter Dickinson Inc., un bon leader dans le secteur minier est en mesure de comprendre les cycles du secteur.

Quel est votre style de leadership?

R. Je dirais « consensuel ». J’essaie de rallier les gens autour d’un but commun. Il faut donner son avis sans craindre les autres opinions, et on arrive à un consensus.

Le leadership est-il inné ou acquis?

Certaines personnes sont nées pour mener et le font mieux que d’autres. Il faut une bonne part d’intuition, mais les leaders nés peuvent toujours améliorer leurs façons de faire.

Quelle est votre plus grande difficulté en tant que chef de la direction de HDI?

C'est la nature cyclique de notre secteur d’activité. Elle influe sur l’augmentation et sur la réduction des effectifs ainsi que sur la capacité de modifier les effectifs selon les objectifs de l’entreprise. Les ressources humaines constituent le pilier de nos activités. L'aspect le plus difficile consiste donc à recruter les bonnes personnes.

Comment palliez-vous cette difficulté?

Il s'agit de connaître les cycles et de les prévoir. Il ne faut pas se laisser abattre par la phase descendante du cycle, car elle offre des possibilités. C'est l'occasion d’évaluer et d’acquérir des projets, même si c'est le moment le moins propice à la mobilisation des capitaux et que l'équipe est restreinte. On doit alors gérer la situation de près.

Comment votre formation de comptable vous a-t-elle aidé à réussir dans le secteur minier?

J’ai eu des clients dans les secteurs des produits de base, de la pêche, de l’exploitation minière, du pétrole et du gaz. J’ai constaté que leurs activités étaient cycliques et que des sociétés faisaient faillite, faute d’avoir prévu ces cycles et d’avoir géré leur financement en conséquence. Je trouve que le fait d’être stagiaire, puis comptable, est extrêmement instructif, car on observe en peu de temps un ensemble diversifié d’entreprises. Puis, quand on avance dans sa carrière, on apprend à gérer des personnes, des budgets et des projets.

Ronald Thiessen a obtenu son baccalauréat en commerce à l’Université de la Saskatchewan et son titre de comptable (en 1977) en travaillant chez Thorne Riddell (devenu KPMG). Depuis 1999, il est chef de la direction de Hunter Dickinson Inc., une société minière fermée de Vancouver qui achète, met en valeur et exploite des gisements miniers à l’échelle mondiale.