Nouvelles et conseils financiers - octobre 2014

Plus de 1 600 célébrités britanniques, dont George Michael et Michael Caine, seront amenées devant les tribunaux au mois de mars pour évasion fiscale. De plus, de nouvelles études révèlent que la plupart des Canadiens fortunés ont un prêt hypothécaire.

LES DEUX MICHAEL

Des célébrités au cœur d’une histoire d’abri fiscal

Au Royaume-Uni, plus de 1 600 célébrités et autres nantis auraient tenté de dissimuler un total de 1,2 G£ (2,1 G$) dans un abri fiscal nommé Liberty. Le chanteur George Michael et l'acteur Michael Caine sont du nombre. Le stratagème permet d’utiliser d’importantes pertes artificielles générées à l’étranger pour réduire l’impôt à payer. Bien que l'abri fiscal soit légal, les autorités mènent une enquête sur les activités de Liberty depuis 10 ans, et contesteront le stratagème devant les tribunaux en mars. Si elles obtiennent gain de cause, les investisseurs devront rembourser des centaines de millions de livres en impôt. George Michael, 51 ans, dont la fortune est évaluée à 105 M£, aurait mis à l’abri de l’impôt 6,2 M£, et Michael Caine, 81 ans, 600 000 £.

DÉPENSES CACHÉES

Les étudiants cachent des dépenses à leurs parents

Les Canadiens dont les enfants vont au cégep ou à l'université croient peut-être connaître l'état des finances de leurs jeunes, mais selon un sondage de RBC Banque royale, ils ne seraient pas au courant de tout. Neuf parents sur dix disent avoir une idée du niveau d’endettement de leur enfant. Or, 55 % des répondants au sondage, des étudiants de niveau postsecondaire, avouent parfois cacher le montant de leurs dépenses à leurs parents pour ne pas avoir à justifier leurs achats.

INFORMATEURS ENCOURAGÉS

Une délation payante

Le nouveau programme de dénonciation de l’Agence du revenu du Canada (ARC), mis en place cette année pour découvrir les contribuables qui ont mis de l’argent à l’abri de l’impôt à l’étranger, a donné lieu à 800 appels en quelques mois, révèle le National Post. Une centaine de ceux-ci ont requis un examen plus approfondi : les dénonciateurs ont dû s’identifier et fournir plus de détails par écrit sur l’évasion fiscale alléguée. L’ARC enquête sur 80 de ces cas. Les dénonciateurs peuvent obtenir une récompense allant jusqu’à 15 % du montant de l’impôt recouvré.

PAS D’HÉRITAGE

Ne vous faites pas d’illusion!

Près de la moitié (45 %) des Canadiens ne s’attendent pas à recevoir d’héritage, en argent ou autre, de leurs parents, selon un sondage mené par Ipsos Reid pour le compte d'HomEquityBank. Seul un répondant sur trois s’attend à recevoir un héritage, alors qu’un sur cinq (20 %) ne sait s'il héritera ou non de quelque chose.

MAISON COSSUE

Le fardeau des gens fortunés

Vous pensez que les riches n’ont pas de dettes? Faux. Parmi les Canadiens fortunés, c'est-à-dire ceux disposant d’actifs à investir de 500 000 $ ou plus, un sur cinq a un prêt hypothécaire d’une valeur moyenne de 156 890 $, selon un sondage de Group Investors. Les deux tiers (67 %) de ceux-ci affirment avoir l’argent pour le rembourser, et 27 % prévoient ne pas l'avoir encore remboursé à la retraite.

À propos de l’auteur

Tamar Satov


Tamar Satov est directrice de la rédaction à CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.