Jeu de cartes

Voilà 50 ans, la Commission de l’assurance-chômage fédérale créait le numéro d’assurance sociale (NAS). Retour sur neuf chiffres.

5 : nombre en millions, en 2002, de NAS excédentaires en circulation par rapport au nombre de Canadiens. Le vérificateur général estime que ce sont des cartes illicites ou inactives.

0 : restriction juridique, en 1999, sur l’usage ou la divulgation du NAS par les entreprises. En 1994, un rapport fédéral soulignait que la carte d’assurance sociale ne comportait aucune protection de sécurité.

32 : nombre de lois, règlements, activités et programmes fédéraux liés au NAS et en autorisant la collecte. Au départ, le NAS était réservé au Régime de pensions du Canada et aux programmes d’assurance-emploi.

49 : pourcentage de Canadiens très réticents à donner leur NAS : ils redoutent la fraude et le vol d’identité, selon une enquête nationale de CPA Canada menée cette année.

234 : nombre de pages du rapport d'enquête de 1981 de la Commission canadienne des droits de la personne sur le recours croissant au NAS dans les secteurs privé et public. Les auteurs ne voient aucune raison d'en baliser l'usage.

2014 : année où Service Canada cesse de produire une carte en plastique, ce qui oblige les citoyens à garder dans un dossier leur avis d’émission d’un NAS.

120 000 : nombre de Canadiens dont les données (NAS, nom, date de naissance, adresse) sont tombées entre les mains de malfaiteurs après le vol de quatre ordinateurs de Revenu Canada à Montréal, en 2003, la pire atteinte à la sécurité des informations personnelles dans l’histoire du pays.

À propos de l’auteur

Steve Brearton


Steve Brearton est rédacteur indépendant à Toronto.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.