CPA Canada : L’unification est chose faite

L’unification des trois organisations comptables nationales étant complète, la profession canadienne a désormais une voix plus forte au pays ainsi que sur la scène mondiale.

Le siège social de CGA-Canada à Burnaby, C.-B., devient le bureau de l'ouest de CPA Canada.

La profession comptable canadienne a désormais une voix plus forte et une influence accrue au pays et sur la scène mondiale. Après des années de travail, l’unification des trois organisations comptables nationales s’est concrétisée le 1er octobre 2014, lorsque CGA-Canada s’est jointe à CPA Canada.

«C’est fantastique d’avoir réussi à mettre tous les morceaux en place», a déclaré Kevin Dancey, président et chef de la direction de CPA Canada. «Avec 190 000 membres, nous sommes l’une des plus importantes organisations comptables du monde. Le Canada a toujours joué dans la cour des grands, et nous comptons bien continuer d’exercer une influence certaine auprès des normalisateurs mondiaux.»

La démarche d’unification a débuté en 2011. On comptait alors 40 organisations comptables au Canada et aux Bermudes. La profession unifiée de CPA sera représentée par 14 organisations.

L’unification en est à différentes étapes au pays. Dans certaines provinces, une loi sur les CPA a été adoptée.

Dans d’autres, le processus devrait être achevé d’ici 2016. Au niveau national, l’Institut Canadien des Comptables Agréés et CMA Canada ont uni leurs forces le 1er janvier 2013 pour créer CPA Canada. L’intégration de CGA-Canada à CPA Canada est la dernière étape du regroupement de la profession comptable canadienne sous une même bannière. «L’unification complète de la profession est avantageuse pour tous», affirme Pat Keller, président du Conseil de CGA-Canada. «Ce nouveau départ prend appui sur ce que les organisations d’origine avaient de mieux à offrir. Il permet au titre de CPA de s’imposer comme le titre comptable par excellence et la référence en affaires au Canada.»

Influence et harmonisation

Les comptables du Canada s’expriment maintenant d’une même voix, ce qui accroît l’influence de la profession, selon M. Keller. «Nous sommes mieux en mesure de servir le public. Nous avons commencé à harmoniser nos codes de déontologie, processus disciplinaires et règles sur l’octroi du droit d’exercice, entre autres, ce qui nous rend plus efficaces et plus forts.» Les comptables canadiens sont de plus en plus nombreux à voir les avantages de l’unification.

C’est le cas de Chris Reimer, CGA, CA, de Reimer & Company à Swan River (Manitoba). Au départ, il n’était pas convaincu des bienfaits de l’unification. Mais après avoir entendu le pour et le contre, il lui est «apparu évident que c’était inévitable et dans l’intérêt de toutes les parties».

M. Reimer ajoute que le flou entourant la distinction entre les CA, les CGA et les CMA semait la confusion sur le marché. Au fil du temps, l’unification devrait permettre de «profiter de nombreuses synergies». Les budgets de marketing pourront servir à promouvoir la profession plutôt qu’à financer des campagnes axées sur la concurrence entre les titres.

Plus nombreux et plus forts

L’intégration de CGA-Canada crée des économies d’échelle pour les CPA. De plus, CGA-Canada pourra faire profiter CPA Canada des liens internationaux qu’elle a noués au fil des ans. En effet, CGA-Canada jouit depuis des dizaines d’années d’une forte présence dans les Caraïbes et en Asie.

Ses succès au chapitre de la diffusion de programmes de formation dans d’autres pays et de l’exportation de connaissances en matière de programmes de comptabilité constitueront un actif de taille, au moment où CPA Canada veut profiter des opportunités qu’offrent les marchés émergents.

Au profit de nos membres

La combinaison des ressources des trois organisations d’origine permet à CPA Canada d’offrir davantage.

«Nous pouvons créer plus de valeur, que ce soit en produisant de meilleures publications ou en multipliant les offres du Programme d’économies CPA», explique Nicholas Cheung, vice-président, Services aux membres, de CPA Canada.

«Les membres auront accès à plus de publications et de ressources», ajoute M. Cheung.

Par exemple, le Reper, le site Web de perfectionnement professionnel de CGA-Canada, ajoutera plus de 130 éléments, dont des webinaires et des cours à la bibliothèque virtuelle de CPA Canada.

Comme l’explique Frank Colantonio, directeur, Apprentissage et perfectionnement professionnels, «notre bibliothèque virtuelle mettra désormais à la disposition des membres des ressources enrichies en fiscalité, en comptabilité et information financière ainsi qu’en comptabilité de gestion».

À gauche : Shelley Brown, FCPA, FCA, présidente sortante du conseil d’administration de CPA Canada

À droite : Bob Strachan, CPA, FCMA, nouveau président du conseil d’administration de CPA Canada

Et l’avenir?

L’intégration progresse à grands pas grâce aux efforts inlassables des permanents et des bénévoles membres des conseils, comités et groupes de travail, souligne Bob Strachan, président du Conseil d’administration de CPA Canada. Une bonne partie du travail est achevée, mais il reste du pain sur la planche. L’intégration au niveau provincial représente une tâche colossale, car il faut fusionner les processus d’agrément, les cultures et les lieux de travail de trois organisations. (L’harmonisation des cotisations reste aussi à venir. M. Dancey espère qu’elle sera réalisée à l’échelle nationale d’ici 2016.)

La profession de CPA révise en outre son cadre stratégique. «Le modèle fédératif de la profession pose sa part de défis, et il importe de fixer le cap dès le départ, précise M. Strachan. Il faut que toutes les parties prenantes – en particulier les conseils d’administration et les équipes de gestion – travaillent de concert pour la profession. Il est important que la vision et les principaux objectifs soient arrimés, et que toutes les organisations collaborent en vue de remplir les engagements convenus.»

CPA Canada continuera à faire connaître la valeur du titre canadien de CPA et les avantages que procurera au public, aux entreprises et aux membres l’existence d’une profession comptable unifiée, ajoute M. Strachan. «L’unification est une réalisation énorme. Mais il reste beaucoup à faire pour que le titre de CPA canadien soit reconnu par toutes les parties prenantes — ici et à l’étranger — pour la valeur que nous apportons à tous.»

Pour plus d’informations sur l’unification, visitez unification.cpacanada.ca/fr.

CÉLÉBRONS!

Le 1er octobre marquait l’intégration officielle de CGA-Canada à CPA Canada. Grâce à la magie de la technologie, tous les employés de Toronto, Ottawa, Montréal et Burnaby ont célébré l’événement, a indiqué Heather Whyte, vice-présidente, Communications stratégiques, valorisation de la marque et affaires. Kevin Dancey dirigeait ce rassemblement virtuel. Il a souhaité la bienvenue au personnel de CGA-Canada et souligné l’importance de former une seule et même équipe.

PRINCIPAUX JALONS

2011 : Début de la démarche d’unification.

1er janvier 2013 : L’Institut Canadien des Comptables Agréés et CMA Canada créent CPA Canada.

1er octobre 2014 : Achèvement de l’unification au niveau national, lorsque CGA-Canada se joint à CPA Canada.

2016 : Échéance prévue pour l’achèvement de l’unification au niveau provincial.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.