Conseils santé pour octobre 2014

Comment la consommation d’aliments salés aiderait à écarter le stress et comment les conflits interpersonnels peuvent accroître le risque d’hypertension.

Passe-moi le sel

Selon une étude publiée dans le journal Appetite, la consommation d’aliments salés aiderait à écarter le stress. L’étude de l’Université de Haïfa, portant sur les données de 10 000 Américains, a révélé que les taux de dépression et de stress étaient plus élevés chez les personnes qui consommaient peu de sel, surtout chez les femmes. Les chercheurs avancent que l’appétence pour le sel constituerait une protection biologique contre le stress.

L’animosité peut faire grimper la pression artérielle

Les conflits interpersonnels peuvent accroître le risque d’hypertension chez les adultes d’âge mûr, révèle une étude de l’Université Carnegie Mellon. Les auteurs de l’étude portant sur 1 502 adultes en bonne santé de 50 ans et plus, ont compté le nombre d’interactions négatives (exigences excessives, critiques ou déceptions) avec les conjoints, la famille et les amis. Ils ont pris la pression artérielle des sujets au moment de l’évaluation initiale, et quatre ans plus tard. Les personnes vivant des échanges conflictuels fréquents avec les amis et la famille élargie étaient davantage portées à souffrir d’hypertension au cours de la recherche. Quant aux interactions négatives avec le conjoint et les enfants, elles ne semblent pas influer sur la pression.