Reconnaissance de dette

Selon un nouveau rapport, la dette du fédéral et des provinces est passée à plus de 1 200 G$ en 2013-2014.

Les administrations fédérale, provinciales et locales canadiennes ont versé 61,7 G$ en intérêts sur une dette totale de 1 200 G$ en 2013-2014, soit à peine plus que les 61 G$ consacrés à l’enseignement primaire et secondaire au pays en 2011-2012, selon un rapport récent de l’Institut Fraser. Le service de la dette réduit les ressources qui pourraient être affectées à d’autres priorités (écoles, hôpitaux, autoroutes et baisse d’impôts).

Le rapport The Cost of Government Debt in Canada révèle aussi que la dette du fédéral et des provinces est passée de 823 G$ en 2007-2008 à plus de 1 200 G$ en 2013-2014 (ou 34 905 $ pour chaque adulte ou enfant canadien). Endetté de 688 G$, le gouvernement fédéral a versé 29,3 G$ en intérêts (ou plus de 11 cents sur chaque dollar de recettes).

Le Québec et l’Ontario sont plus endettées que toutes les autres provinces canadiennes. Pourtant ces deux gouvernements refusent toujours de prendre les mesures radicales requises pour redresser les finances publiques, selon Sean Speer, coauteur de l'étude et directeur associé du Centre d'études fiscales de l'Institut Fraser.

En Ontario, le gouvernement provincial a consacré 10,6 G$, ou 9,1 % des recettes totales, aux paiements d’intérêts en 2013-2014. Ce montant excède le budget du ministère des Services sociaux et communautaires (10,1 G$).

Le gouvernement québécois a aussi consacré 10,6 G$ aux intérêts sur la dette en 2013-2014, un montant bien au-delà des 7,8 G$ qu’il a reçus des contribuables canadiens au titre de la péréquation.

L’imminence d’une hausse des taux d’intérêt représente une réelle menace pour les gouvernements endettés. Les gouvernements ont emprunté à des taux d’intérêt historiquement bas, indique Charles Lammam, coauteur de l’étude et chercheur en politique économique à l’Institut Fraser. Si les taux montent, le coût du service de la dette augmentera. L’Ontario et le Québec sont particulièrement vulnérables aux hausses des taux d’intérêt.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.