Nouvelles et conseils financiers – novembre 2014

Robert Redford intente un procès contre l’État de New York pour un solde d’impôts de 1,6 M$. De plus, de nouvelles études démontrent que les élèves chinois sont les plus compétents du monde en matière de finance.

DIFFÉREND FISCAL

Robert Redford poursuit l’État de New York

La star d’Hollywood Robert Redford intente une poursuite contre l’État de New York pour un solde d’impôts de 1,6 M$. L’acteur oscarisé conteste la double imposition du produit tiré de la vente, en 2005, de ses intérêts dans Sundance Channel, une station de télévision inspirée du festival de films indépendants de Sundance. Ayant déjà payé des impôts à l’Utah, où il vit, il souhaite l’annulation du solde réclamé par l’État de New York, dont la moitié est constituée d’intérêts. La star de 77 ans n’aurait pris connaissance de ce solde que récemment, lorsque le ministère de la Fiscalité et des Finances de New York lui a envoyé une facture de 845 066 $ US d’impôts et de 723 404 $ US d’intérêts.

 Élèves à Shanghai

15 ANS ET EXPERT EN FINANCE

Les étudiants chinois obtiennent les meilleurs résultats

C’est à Shanghai que les adolescents s’y connaissent le mieux en matière d’argent, selon une étude de l’OCDE, qui a évalué la littératie financière d’environ 29 000 jeunes de 15 ans de 18 pays ou territoires économiques. La communauté flamande de Belgique s’est classée deuxième, suivie de l’Estonie et de l’Australie. Les États-Unis ont pris le neuvième rang, et la Colombie, le dernier. Le Canada n’a pas participé à l’étude. Seuls 10 % des étudiants ont pu résoudre les questions les plus difficiles, comme le fait de choisir le meilleur de deux prêts.

ÉCART ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES

Les femmes manquent de connaissances financières

Selon une étude annuelle du cabinet américain Financial Finesse, les femmes seraient moins à l’aise que les hommes en planification financière. Ainsi, 85 % des hommes ont des connaissances en placement comparativement à 66 % des femmes, et 78 % disent bien maîtriser leurs dépenses par rapport à 63 %. Bien que l’écart ait généralement diminué depuis l’année dernière, il s’est accentué chez les ménages mieux nantis (revenu de plus de 150 000 $).

BONS NUMÉROS

Chiffrer la réussite

Selon un sondage de CareerBuilder, la plupart des travailleurs américains n’ont pas besoin de gagner plus de 70 000 $ pour avoir le sentiment de réussir. Moins du quart des répondants ont dit que la réussite se chiffrait à 100 000 $ ou plus, les hommes (29 %) étant deux fois plus nombreux que les femmes (15 %) à penser ainsi. De plus, 51 % des hommes et 62 % des femmes n’ont jamais demandé une augmentation de salaire, mais les deux tiers de ceux qui ont osé le faire l'ont obtenue.

DETTES D'ÉTUDES ET SENS DE LA VIE

Les dettes d’études peuvent nuire au bien-être durant des années

Selon un sondage Gallup réalisé pour l’Université américaine Purdue auprès de 30 000 diplômés universitaires, ceux qui ont une dette d’études montrent une qualité de vie plus faible que ceux qui n’en ont pas. Les diplômés ayant terminé leurs études avec plus de 50 000 $ de dettes se sentent en moins bonne santé financière et physique, et risquent plus de considérer que leur vie manque de sens, des années après la fin de leurs études.

À propos de l’auteur

Tamar Satov


Tamar Satov est directrice de la rédaction à CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.