Brèves de la profession : nouvelles pour les membres – novembre 2014

Le premier ministre Stephen Harper se rend au siège social de CPA Canada en visite officielle et les organisations comptables canadiennes unifiées livrent leurs recommendations prébudgétaires au Comité permanent des finances de la Chambre des communes.

GOUVERNEMENT

Première visite officielle

Le 13 août dernier, le premier ministre Stephen Harper, en visite dans les bureaux de CPA Canada à Toronto, a rencontré Kevin Dancey, président et chef de la direction, Shelley Brown, présidente du Conseil d’administration, de même que les dirigeants des grands cabinets comptables. « De mémoire, c’est la première fois qu’un premier ministre est en visite au siège social d’un ordre comptable, affirme M. Dancey. Cette rencontre démontre que le processus d’unification de la profession au pays nous donne une voix plus influente. »

STATISTIQUES

Vous planifiez des vacances?

Comment comptez-vous les payer? 

 

OPINION

Une réponse unifiée

 

Pour les responsables du budget fédéral, l’opinion de CPA Canada est très précieuse. Chaque année, en juin, le Comité permanent des finances de la Chambre des communes invite les Canadiens à participer aux consultations prébudgétaires.

L’apport des organisations comptables canadiennes a toujours été important. En 2013, CPA Canada a soumis conjointement avec CGA-Canada un mémoire écrit, et a présenté ses remarques et ses recommandations clés devant le Comité des finances.

Cette année, CPA Canada — forte de ses 190 000 membres — s’adresse aux parlementaires pour la première fois au nom de tous les comptables canadiens. Nous avons soumis nos recommandations prébudgétaires en août, et nous avons comparu devant le Comité des finances cet automne. Nous fournissons au Comité des conseils d’experts qui défendent l’intérêt de nos membres et du public.

Jusqu’à maintenant, notre feuille de route est excellente. En 2013, par exemple, le Comité des finances a donné son aval à nos recommandations pour simplifier le régime fiscal canadien et standardiser le langage de l’information d’entreprise (XBRL).

Cela dit, nos recommandations ne se fraient pas nécessairement un chemin dans le budget fédéral pour autant. Le cycle budgétaire est toujours en marche : le processus de l’année en cours chevauche et influence celui de l’année qui suit.

C’est pourquoi les présentations et les avis officiels que nous préparons à l’intention du Comité ne représentent qu’une partie de notre stratégie. Nous rencontrons aussi des ministres, des députés, des sénateurs et des hauts fonctionnaires. Nous écrivons des éditoriaux, participons au huis clos des médias les jours de budget, et publions des commentaires détaillés et des analyses approfondies après le dépôt du budget.

La consultation des membres est primordiale. Cette année, notre mémoire prébudgétaire était fondé sur les commentaires du président et chef de la direction, des vice-présidents et des membres des comités de CPA Canada, en particulier le Comité sur les politiques fiscales.

Voir cpacanada.ca/prebudget.

« L’acquisition de connaissances en matière de finances est primordial pour les Canadiens. »

Cairine Wilson, vice-présidente, Présence sociale, CPA Canada (extrait d’une lettre publiée dans l’Ottawa Citizen, édition du 13 août 2014). Lisez l’article à cpacanada.ca/aplus

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.