Vision et ténacité

À l'instar de Steve Jobs, dont la vision inébranlable a fait d'Apple une figure de proue du multimédia, d'autres leaders ont également réussi grâce à leur ténacité

Aujourd'hui, les produits d'Apple Inc., qui ont révolutionné l'industrie de la musique, des téléphones et des tablettes, font l'unanimité. À une certaine époque pourtant, des experts-conseils pensaient que Steve Jobs était fou de croire que l'on pouvait donner un nouveau souffle à ces secteurs. Les gens pirataient allègrement de la musique, les cellulaires donnaient accès à Internet et les tablettes étaient vues comme des substituts coûteux aux ordinateurs portables qui offraient sensiblement les mêmes fonctions.

Toutefois, Steve Jobs croyait fermement que les gens étaient prêts à adopter de nouveaux produits si on leur en expliquait les possibilités. Si les visionnaires comme Steve Jobs sont rares, bien des entreprises réussissent en faisant fi des opinions traditionnelles. Voici quelques exemples de chefs d'entreprise qui n'ont pas écouté les conseils qu'on leur donnait et qui ont eu raison, comme nous l'expliquent nos experts, Giles Osborne, directeur principal chez Parker Prins Lebano à Toronto et Robert Gold, associé principal chez Bennett Gold LLP à Toronto.

STUBHUB

Jeff Fluhr

 

Idée : revente légale de billets.

Mise en garde : trop d'obstacles réglementaires.

Et pourtant! L'entreprise a été vendue à eBay pour 310 millions $.

Quand on achète en ligne des billets de concert ou d'événements sportifs d'un trafiqueur de billets ou d'un étranger, on doute toujours de la validité de ces billets. Jeff Fluhr et Eric Baker, deux entrepreneurs de San Francisco, se sont dit qu'ils allaient légitimer le processus et ont créé StubHub à cette fin. En réunissant le capital de démarrage en 2000, M. Fluhr a rencontré celui qu'il considérait comme le maître en matière de billets, Fred Rosen, ex-chef de la direction de Ticketmaster. Mais ce dernier s'est montré très sceptique, invoquant les nombreux obstacles réglementaires et le manque d'avantages d'un marché secondaire de vente de billets pour les artistes et les équipes sportives.

Malgré ces propos décourageants, M. Fluhr a décidé d'aller de l'avant. Son collègue Eric Baker et lui ont scruté les lois et y ont constaté certains vides juridiques, et ils ont mis beaucoup d'efforts dans leur marketing. Lors de l'événement VatorSplash de 2012, M. Fluhr a déclaré : « Si vous n'êtes pas d'accord avec ceux qui vous conseillent, peu importe leur intelligence, leur âge ou leur expertise, fiez-vous à votre instinct. » StubHub (maintenant une entreprise eBay) accueille 15 millions de visiteurs uniques par mois et vend un billet à la seconde. L'entreprise a été vendue à eBay en 2007 pour 310 millions de dollars.

L'avis de nos experts : Jeff Fluhr a fait preuve de beaucoup de courage. « Quand quelqu'un comme Fred Rosen dit que votre modèle d'affaires ne fonctionnera pas, cela crée tout un obstacle psychologique », dit Giles Osborne. « M. Fluhr devait vraiment croire en son produit. »

Robert Gold souligne que les entrepreneurs passionnés, persévérants et déterminés ont davantage de chances de réussir leurs projets.

« Je crois qu'en l'occurrence, le conseiller [Fred Rosen] ne voyait pas le potentiel de marché. Aucun entrepreneur dans l'âme, en entendant ce genre de conseils, ne déciderait de fermer boutique », dit-il.

CREATIVE BUBE TUBE

Jenny Munford

 

Idée : service complet de publicité à la télévision pour les PME.

Mise en garde : la télé, c'est fini!

Et pourtant! L'entreprise de 14 millions $ dessert des centaines de clients dans six marchés.

Les messages publicitaires à la télévision sont généralement réservés aux entreprises riches (comme Coke et Nike), et non aux petites et moyennes entreprises familiales. Jenny Munford, chef de la direction de Creative Bube Tube, a cherché un moyen de renverser cette tendance et d'offrir de la publicité de qualité aux PME. Sa vision? Regrouper sous un même toit agence, studio de production, réalisateurs, producteurs de même que rédacteurs pour éliminer les intermédiaires et réduire le prix des publicités.

En 2006, elle a lancé Creative Bube Tube dans la ville où elle habitait, soit Milton en Ontario, et elle y a regroupé tout le personnel. Selon certains investisseurs potentiels, elle aurait dû s'installer tout de suite à Toronto, haut lieu de la publicité au Canada. Des défaitistes lui ont aussi reproché d'offrir exclusivement de la publicité télévisée. La télé, c'est fini, clamaient-ils.

Mme Munford, forte de son expérience dans des agences, s'est fiée à son instinct et s'est consacrée à son média de prédilection. « Loin de mourir, la télé a pris de l'expansion, dit-elle. Les gens ne regardent plus seulement la télé dans leur salon, mais aussi en ligne et sur des appareils mobiles. » Il y a 250 chaînes télé au Canada; les PME peuvent donc choisir parmi un large éventail d'émissions pour quelques milliers de dollars par mois.

Creative Bube Tube a maintenant six bureaux situés au Canada et aux États-Unis et des centaines de clients, dont Slimband et Playmobil Canada. En 2011, Jenny Munford a remporté l'un des Prix canadiens de l'entrepreneuriat féminin RBC.

L'avis de nos experts : Jenny Munford a vraiment compris le potentiel de marché, souligne Robert Gold. En 2006, l'idée de regarder la télévision sur YouTube et sur une tablette numérique naissait à peine. « Pour réussir, un entrepreneur doit comprendre le marché et foncer », dit-il.

Giles Osborne pense que Jenny Munford a bien géré ses risques en s'établissant d'abord à Milton. « Elle a ainsi pu bâtir son entreprise sans devoir atteindre immédiatement une certaine masse critique, dit-il. Son investissement initial a été moins important que si elle s'était établie à Toronto. »

FRESHBOOKS

Mike McDerment

 

Idée : logiciel infonuagique de facturation destiné aux créateurs.

Mise en garde : c'est difficile de réussir en solo; il vaut mieux s'associer à une autre entreprise.

Et pourtant! Le logiciel compte plus de cinq millions d'utilisateurs.

À ses humbles débuts en 2003, l'entreprise torontoise FreshBooks n'avait que dix clients et un maigre chiffre d'affaires de 100 $ par mois. Mike McDerment, chef de la direction, voulait attirer un million de clients vers son site. Il a demandé conseil à un ami de la famille, homme d'affaires respecté siégeant au conseil d'administration de nombreuses sociétés. Le conseil de cet homme d'affaires? Signer illico une entente de distribution avec une entreprise de télécommunications, sous peine de se faire écraser par Intuit ou par un gros fabricant de logiciels.

L'idée a déplu à M. McDerment. Pourquoi une autre entreprise ferait-elle la promotion de FreshBooks plutôt que de ses propres produits? De plus, il voulait un type précis de clients. Il visait les créateurs indépendants (rédacteurs, graphistes pigistes, etc.) qui veulent consacrer leur temps à leur art plutôt qu'au recouvrement de leurs comptes clients.

Il a donc cherché un autre moyen d'attirer les clients. Pendant presque quatre ans, dans le sous-sol de ses parents, il a peaufiné son produit en fonction des échos reçus de son marché cible. Il a aussi utilisé les médias sociaux, le bouche-à-oreille et les balados pour intéresser les créateurs à son produit. Aujourd'hui, le logiciel de FreshBooks compte plus de cinq millions d'utilisateurs.

L'avis de notre expert : « FreshBooks est un produit novateur et Mike McDerment a eu raison de cibler les clients qui l'utiliseraient efficacement, dit Giles Osborne. S'il s'était associé à un câblodistributeur, son produit se serait perdu dans la masse. »

Pour M. Osborne, M. McDerment a bien fait de peaufiner son produit. « Avant, les jeunes entreprises créaient un produit à grands frais et le présentaient au marché d'un seul bloc, au risque de perdre des millions en cas d'échec, dit-il. Maintenant, les entrepreneurs engagent moins de capitaux et s'assurent que leur produit est adapté au marché qu'ils ciblent. C'est ce que Mike McDerment a fait. »

À propos de l’auteur

Deanne Gage


Deanne Gage est rédactrice à Toronto.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.

Présenté par CPA Canada et CPA Ontario, le congrès national UNIS (en anglais) est un rendez-vous annuel incontournable qui propose un programme multidisciplinaire approfondi à tous les CPA qui souhaitent rester maîtres du jeu.