Pilule antigel

Des scientifiques japonais auraient-ils trouvé un mécanisme de protection contre le froid canadien dans les gènes d'un parasite de la tortue d’eau douce?

Ah, nos hivers sibériens! Peut-être que les gènes d'ozobranchus jantseanus, un parasite de la tortue d’eau douce, pourraient nous venir en aide.

À la fin de janvier, des chercheurs japonais rapportaient, dans la publication scientifique en ligne Plos One, qu'ils avaient soumis un spécimen d'ozobranchus à des températures de -196 ºC pendant 24 heures et de -90 ºC pendant 32 mois. La créature a survécu!

« Nous prévoyons que le mécanisme de tolérance au gel et au dégel d'ozobranchus jantseanus s'avérera utile pour les études à venir sur l'endurance au gel », notent les auteurs de l'article. Pouvons-nous humblement proposer une pilule contre le froid pour les Canadiens?