L'expérience du Québec

Daniel McMahon, FCPA, FCA, président et chef de la direction de l'Ordre des CPA du Québec, nous entretient des défis et avantages auxquels peuvent s'attendre les autres organisations provinciales engagées dans l'unification.

Lorsque les pourparlers d'unification des professions comptables au Canada sont devenus sérieux, en 2011, les ordres des CA, des CGA et des CMA du Québec sont vite devenus d'ardents partisans de la fusion. L'unification signifiait le renforcement de la profession et de la protection du public, de même qu'une influence accrue à l'international.

Et comme il s'agissait de la cinquième tentative en 40 ans au Québec, pas question d'échouer.

Des mois durant, les ordres ont préparé la transition. Le projet de loi 61, Loi sur les comptables professionnels agréés, a été adopté le 16 mai 2012, créant l'Ordre des comptables professionnels agréés du Québec, première organisation unifiée de CPA au Canada. Aujourd'hui, l'Ordre compte plus de 36 000 membres et 7 000 candidats CPA.

Daniel McMahon, FCPA, FCA, président et chef de la direction de l'Ordre des CPA du Québec, nous entretient des défis et avantages auxquels peuvent s'attendre les autres organisations provinciales engagées dans l'unification.

Tracer une nouvelle voie : « Les dirigeants doivent toujours donner le ton. Nous ne travaillons pas pour les CMA, les CA et les CGA, mais pour les CPA. Il faut parler de l'avenir et créer une nouvelle culture au sein de l'organisation et des membres. »

Unir trois organisations : « Chaque organisation avait ses façons de faire. En plus d'en garder les meilleures, nous avons aussi cherché les meilleures nouvelles façons pour tous les aspects de l'organisation. »

Nourrir la fierté : « Créer un esprit d'équipe a été assez simple. Les employés sont au service des membres, et il est donc facile de contrôler les progrès. Mais insuffler un sentiment de fierté aux membres est une tâche plus exigeante qui requiert un engagement à long terme. »

Résoudre les difficultés techniques : « Les TI présentent la plus grande difficulté, les systèmes des trois organisations n'étant pas compatibles. Il faut maintenir les anciens systèmes et en créer un nouveau. C'est comme pour les programmes de formation : nous menons à terme les programmes actuels tout en lançant le nouveau programme CPA. Nous avons quatre groupes à suivre : c'est beaucoup de pression sur nos ressources internes. »

Servir les membres : « Notre effectif a changé. Sa composition est totalement différente, et personne n'y était préparé. Nous devons en tenir compte. Nous avons produit notre premier catalogue de PPC CPA en août. Il aura fallu un an pour constituer un éventail approprié de cours. »

Construire notre avenir : « C'est un privilège de bâtir une nouvelle organisation. Nous construisons l'avenir de la profession. C'est un défi, mais c'est gratifiant. »

Nouveau-Brunswick

Les membres au Nouveau-Brunswick ont été informés que les trois organisations comptables de la province établiront une coentreprise pour assurer la transition jusqu'à l'adoption de la loi créant CPA-N.-B. en 2014. Allez à cpacanada.ca/blog/category/nouvelles.