Arnaques en tous genres – mars 2014

Nouvelles sur des personnes reconnues coupables de fraude, y compris l'ancien avocat de l'Illinois, Paul Daugerdas, pour avoir pris part à ce que les autorités américaines qualifient de plus importante fraude fiscale de tous les temps.

« ART…NAQUE »

Une ancienne secrétaire d'Imelda Marcos reconnue coupable de fraude

Lorsqu'un chef-d'œuvre volé est vendu, le produit de la vente doit être déclaré au fisc. C'est ce qu'a appris à ses dépens la secrétaire particulière d'Imelda Marcos, ancienne première dame des Philippines. Vilma Bautista, 75 ans, a été condamnée en janvier à six ans de prison dans l'État de New York pour complot et fraude fiscale. Elle avait omis de déclarer une somme de 28 millions $ US que lui avait versée en 2010 une galerie londonienne pour une œuvre volée, signée Claude Monet. La célèbre toile de 1899 « Le Bassin aux Nymphéas », qui appartenait aux Marcos, avait abouti dans une résidence de New York, propriété du gouvernement philippin, après l'éviction du président Ferdinand Marcos et la fuite du couple hors de son pays en 1986. En 1995, Mme Bautista a mis la main sur le Monet et sur trois autres toiles de la résidence new-yorkaise. Le vol a été mis au jour lorsque la déclaration fiscale de Mme Bautista a éveillé la méfiance du fisc américain : les revenus de la vente du tableau n'y étaient pas déclarés. En plus d'écoper d'une peine de prison pour avoir comploté avec son neveu en vue de la vente des œuvres sur le marché noir, Mme Bautista devra payer 3,5 millions $ US en impôts. Le gouvernement des Philippines, quant à lui, tente de récupérer les toiles.

EMPRISONNEMENT

Les Booze Brothers en prison

Deux frères du Lincolnshire, Inderjit Singh Mangher, 30 ans, et Amandeep Singh Mangher, 27 ans, ont été condamnés à quatre ans et 27 mois de prison, respectivement, pour avoir fraudé la douane et le fisc du Royaume-Uni pour 6,3 millions £ (11,3 millions $) en vendant illégalement de l'alcool détaxé, destiné à l'exportation, à des commerces d'alcool locaux. Selon les enquêteurs, ceux qu'on a appelés Booze Brothers, avaient vendu ou voulaient vendre 4,2 millions de litres de bière et de cidre, 250 000 litres de vin et 220 000 litres de spiritueux. Ils collaient des étiquettes contrefaites sur les étiquettes originales des bouteilles pour exportation.

PEINE DE MORT

Condamnée à mort pour fraude

Un haut tribunal de Chine a rejeté l'appel de la femme d'affaires Su Yenyu, 42 ans, condamnée à mort l'an dernier pour une fraude de 1,2 milliard de yuans (215 millions $), rapporte l'agence de presse Xinhua. Mme Yenyu promettait des rendements élevés aux investisseurs, mais encaissait près de 50 % des fonds pour son usage personnel et plaçait le reste dans des « investissements » comme des billets de loterie. Le tribunal a jugé que, lorsque la fraude et les préjudices sont considérables, la peine de mort était automatique.

VERDICT DE CULPABILITÉ

La plus importante fraude fiscale

Paul Daugerdas, 63 ans, ancient avocat et comptable de l'Illinois, risque une peine maximale de 58 ans de prison pour avoir pris part à ce que les autorités américaines qualifient de la plus importante fraude fiscale de tous les temps. Sous sa direction, le bureau de Chicago du cabinet texan Jenkens & Gilchrist a offert des abris fiscaux bidon à des clients riches, de 1994 à 2004, ce qui a donné lieu à des déductions illégales et des pertes fictives de 8 milliards $ US, privant le fisc de 92 millions $ US. Il a été reconnu coupable d'évasion fiscale, de fraude et de complot.

EMPRISONNEMENT

Un arnaqueur abject passera le reste de ses jours derrière les barreaux

John Donald Cody, 67 ans, avocat formé à Harvard, a été condamné en décembre à 28 ans de prison pour avoir extorqué 100 millions $ US à des donateurs de partout aux États-Unis. Sous le pseudonyme de Bobby Thompson, il sollicitait des dons pour la US Navy Veterans Association, une œuvre de bienfaisance fictive, et empochait les fonds. Jugé à Cleveland (Ohio), il a été reconnu coupable de 23 chefs d'accusation, notamment manœuvres frauduleuses, blanchiment d'argent et vol. Il a été condamné à une amende de plus de 6 millions $. « C'est affreux de s'en prendre à des gens trop confiants, déclarait Mike DeWine, procureur général de l'Ohio. Mais le faire sous le couvert d'une aide aux vétérans, c'est tout simplement abject. »