The Boom par Russell Gold

Dans son nouveau livre, Russell Gold discute les implications d'une société qui se fie aux énergies fossiles.

Dans ce livre, Russell Gold nous fait d'abord remonter à des millions d'années, à l'époque du Crétacé alors que les collisions de plaques tectoniques faisaient naître les Rocheuses et les Appalaches et, entre les deux, une mer intérieure. Le zooplancton de cette mer s'est rapidement multiplié pour ensuite mourir, emprisonné dans le schiste où il a cuit. Ces restes sont maintenant du gaz naturel qui peut être extrait par fracturation hydraulique.

The Boom décrit en détail l'industrie du gaz naturel, qui est en train de transformer le secteur énergétique. Cet ouvrage traite à la fois d'histoire, de technologie, de législation et d'environnement. L'auteur, journaliste en matière d'énergie au Wall Street Journal, personnalise son ouvrage en parlant de ses parents, qui ont vu une occasion de faire un peu d'argent en permettant la fracturation hydraulique d'une parcelle de leur terre en Pennsylvanie.

Après avoir traité du plancton, M. Gold revient aux temps modernes, alors que la révolution industrielle cherchait de nouvelles sources d'énergie. Dès les débuts de l'exploration, les pionniers du pétrole savaient que du gaz était coincé dans les sédiments, mais ils étaient incapables de l'extraire. Plusieurs procédés ont été essayés, certains par des moyens radicaux comme l'utilisation de nitroglycérine, d'acide chlorhydrique, de napalm ou d'explosions nucléaires. Aucun ne s'est avéré commercialement viable avant l'apparition, au début des années 1980, d'un gel de fracturation qui semblait prometteur. Puis, à la fin des années 1990, Nick Steinsberger, ingénieur pétrolier, a donné un nouvel élan à l'exploration en proposant d'utiliser de très grandes quantités d'eau sous pression dans le Barnett Shale, au Texas.

Dès lors, les richesses souterraines ont afflué et, avec elles, se sont multipliés les poursuites, les lois, les fortunes gigantesques, les fonds spéculatifs, les problèmes et les protestations. M. Gold traite de tous ces aspects, de manière engagée, dans The Boom.

Il parle longuement de ceux qui ont pris des risques et qui ont contribué à l'essor de l'industrie. Il s'attarde sur les manœuvres douteuses de George Mitchell qui croyait à la fracturation hydraulique et qui a fait des milliards de dollars avec cette technique. L'histoire d'Aubrey McClendon, de Chesapeake Energy, qui a fait fortune pour ensuite s'enfoncer dans les problèmes après la crise de 2008, est également intéressante.

Bien sûr, il y a eu des puits pollués, des arbres morts, des poissons contaminés et de mauvaises odeurs. L'auteur traite, dans une juste mesure, des conséquences environnementales de la fracturation, donnant la parole à des propriétaires qui regrettent d'avoir loué leur terre à cette fin.

Il prend aussi le temps d'exposer les avantages de cette industrie, dont le fait que le gaz naturel est plus propre que le charbon, un point sur lequel environnementalistes et capitalistes peuvent s'entendre. De plus, grâce à la fracturation hydraulique, les États-Unis dépendent moins de l'énergie étrangère.

M. Gold refuse de prendre parti. Ceux qui cherchent une opinion positive ou négative seront certainement déçus. Il conclut en comparant le gaz naturel à une cure de désintoxication pour une société dépendante des énergies fossiles. L'auteur espère que, à tout le moins, les acteurs des marchés, des gouvernements et des technologies auront le temps de s'entendre sur des sources de rechange en matière d'énergie avant que les sources actuelles ne s'épuisent.

 

À propos de l’auteur

Susan Smith


Susan Smith est une rédactrice indépendante établie dans la région de Toronto.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.