Monnaie d'échange

Les résidants de plusieurs grandes villes du Canada peuvent se servir de vrais bitcoins pour payer dans certains commerces. Les médias en parlent beaucoup, mais le bitcoin est loin d'être la seule monnaie à faire concurrence aux monnaies d'État.

5 : Nombre d'hôtels avec lesquels American Express s'est entendu en 1994 pour permettre à ses clients d'échanger leurs points contre autre chose qu'un billet d'avion. Diners Club offrait depuis un an d'échanger des points contre des repas, des obligations d'épargne et des biens de consommation.

1=1 : Taux de change effectif entre l'euro et le TEM, la monnaie de remplacement locale en Grèce. Créée en 2010 à Volos, près d'Athènes, elle sert au troc de produits et services ainsi que pour l'embauche de main-d'œuvre.

1,6 : Valeur, en milliards de dollars US, au début de 2014, de Ripple, cryptomonnaie et système de paiement virtuel créés à Vancouver. La capitalisation de Bitcoin s'élevait alors à près de 8 milliards  $ US.

18 : Nombre de mois, de 1972 à 1974, durant lesquels a circulé The Constant, monnaie à l'épreuve de l'inflation dont la valeur reposait sur un panier international de marchandises et qui a été brièvement adoptée par des entreprises et des agences gouvernementales du New Hampshire.

60 : Millions de Liberty dollars en circulation depuis la création de cette monnaie en 1998 par Bernard von NotHaus, figure du mouvement pour une monnaie de pièces d'or et d'argent pour ses admirateurs, et faussaire aux yeux du gouvernement.

123 : Articles de la Constitution mexicaine violés par une filiale de Wal-Mart au Mexique qui a illégalement payé ses employés en coupons valables seulement à ses magasins.

2009 : Année d'introduction du bitcoin. Quelques guichets automatiques à Toronto, Ottawa et Vancouver permettent aux Canadiens d'avoir cette monnaie virtuelle en main.