Le globe-trotteur : nouvelles d’ailleurs dans le monde – juin-juillet 2014

Aux États-Unis, les prix des maisons de luxe crèvent les plafonds. De plus, le magazine Restaurant choisit Noma, à Copenhague, comme meilleur restaurant au monde, tandis que les plus grands gestionnaires de fonds de couverture du monde encouragent les investisseurs à acheter en Russie et que les scientifiques découvrent de nouvelles applications pour les boîtes quantiques.

IMMOBILIER : Chérir son chez-soi

Aux États-Unis, le prix des maisons de luxe augmente, selon Bloomberg. Barry Rosenstein, gestionnaire de fonds de couverture à Jana Partners LLC, vient d’établir là-bas un nouveau record pour l’achat d’une maison unifamiliale : sa propriété de 784 000 pi2 face à la plage à East Hampton lui a coûté 147 M$ US. Et en février, un milliardaire européen a déboursé 102 M$ US – comptant – pour un manoir à Los Angeles.

Le nombre d’achats de 1 M$ ou plus a grimpé de 7,8 % en mars 2014 par rapport à l’année précédente. Mais ce n’est pas représentatif de l’ensemble du marché : pour la même période, les transactions de 250 000 $ US ou moins – qui composent près des deux tiers du marché – ont chuté de 12 %.

« Le citoyen américain moyen observe ce phénomène comme s’il se déroulait sur une autre planète, affirme Jonathan Miller, président de Miller Samuel Inc., un cabinet d’évaluateurs de New York. Seule une infime fraction des nantis est concernée. »

HAUTE CUISINE : La crème de la crème à Copenhague

noma restaurant 

Qui aurait cru que le pays de la Petite Sirène et du flaeskestag serait aussi celui du meilleur restaurant du monde? Le Noma, à Copenhague, trône au sommet de la liste des 50 meilleures tables de 2014 du magazine Restaurant devant le El Celler De Can Roca (à Gérone, en Espagne) et le Osteria Francescana (à Modène, en Italie). La France rate de peu le top 10 : le Mirazur, à Menton, occupe le 11e rang. Quant au Canada... meilleure chance l’année prochaine!

PLACEMENTS : À contre-courant

Près de 3 000 investisseurs, opérateurs et courtiers ont payé 5 000 $ chacun pour assister, à New York, à la Sohn Investment Conference, sur les fonds de couverture. Voici quelques-unes des idées qui ont été émises :

Investir en Russie. Selon le journaliste James Grant, la société russe Gazprom est la plus mal gérée du monde; il faut acheter ses actions.

Miser sur Fannie Mae et Freddie Mac. William Ackman, fondateur de Pershing Square Capital Management LP, a dit que si le Congrès réforme ces institutions, le cours actuel de leurs titres de 4 $ pourrait quintupler.

Oublier le Nasdaq. David Einhorn, fondateur de Greenlight Capital, a prédit que le Nasdaq s’effondrerait et qu'Athenahealth perdrait 80 % de sa valeur. Le titre a chuté de 10 %.

SCIENCE : Époque quantique

Les boîtes quantiques recèlent un potentiel énorme.

Ces boîtes sont formées de particules nanométriques de matière semi-conductrice qu’on peut regrouper avec une précision quasi atomique. Grâce à leurs propriétés électroluminescentes, elles sont déjà utilisées dans la composition d’écrans de pointe; le dernier modèle de la liseuse Kindle Fire possède un tel écran.

Récemment, des chercheurs du Laboratoire national de Los Alamos, en collaboration avec des scientifiques de l’Université de Milan-Bicocca, ont montré que ces mêmes propriétés permettaient aux panneaux solaires de mieux capter les rayons du soleil. C’est donc dire qu’un jour, les fenêtres des maisons pourraient aussi faire fonction de panneaux solaires et produire de l’énergie.

À propos de l’auteur

Yan Barcelo


Yan Barcelo est journaliste dans la région de Montréal.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.