La Corée du Sud : miracle économique

Aujourd'hui la quinzième économie du monde, le pays qui nous a donné Samsung et Hyundai s'est taillé une réputation d'endroit où faire des affaires.

La Corée du Sud a fait un tel bond en avant en quelques dizaines d'années qu'on parle désormais du « miracle sur le fleuve Han ». À la suite de l'armistice de 1953 qui a mis fin à la guerre de Corée et qui a officialisé la division de la péninsule coréenne, la Corée du Sud (ou République de Corée) a connu un essor qui la place aujourd'hui au 15e rang des plus grandes économies du monde.

Composée de la moitié sud de la péninsule coréenne et de 3 000 îles, la Corée du Sud (berceau de Samsung et de Hyundai) s'est taillé une réputation mondiale d'endroit où faire des affaires. Rien d'étonnant à ce que 64 entreprises sud-coréennes figurent sur la liste Global 2000 établie pour 2013 par le magazine Forbes, soit la liste des 2 000 sociétés cotées ayant obtenu les meilleurs résultats. (Il est à noter que 65 sociétés canadiennes sont inscrites sur cette liste 2013.)

L'histoire de la péninsule coréenne est riche en dynasties et en royaumes, certains remontant à 2 333 av. J.-C. Avec ses festivals mettant en valeur la splendeur de ses quatre saisons, de ses paysages et de ses sites exceptionnels, depuis les temples bouddhistes jusqu'au quartier de Gangnam, rendu célèbre par la chanson du même nom, la République de Corée a vraiment de quoi s'enorgueillir.


INFOS POUR LES INVESTISSEURS
1. Une taxe de 10 % sur la valeur ajoutée est imposée sur la plupart des biens et services (sauf ceux de première nécessité).
2. La Corée du Sud est 7e sur 189 pays selon l'indice de la Banque mondiale quant à la facilité de faire des affaires.
3. En 2013, La Corée du Sud était 38e sur la liste des 100 meilleurs pays où faire des affaires établie par Forbes.
4. Les étrangers peuvent acheter des biens immobiliers, habituellement par l'intermédiaire d'une société à responsabilité limitée. Assurez-vous que l'avocat dont vous retenez les services sera en mesure de vous expliquer les clauses en en petits caractères ou de faire traduire le contrat.

CONSEILS POUR LES ÉTRANGERS
1. En Corée du Sud, les soins de santé sont subventionnés par l'État, mais ils ne sont pas nécessairement gratuits. Un grand nombre d'étrangers optent pour une assurance médicale (parfois offerte par leur employeur).
2. Le réseau de téléphonie mobile du pays n'est pas compatible avec le réseau GSM. Il vous faut louer un sans-fil à carte SIM, y insérer la carte SIM de votre propre téléphone et faire déverrouiller celui-ci par votre opérateur.
3. Une autre possibilité est de louer un sans-fil avant de partir du Canada (vérifier si l'opérateur offre un service en Corée du Sud) ou d'en réserver un par Internet auprès d'un opérateur coréen (les frais de location sont payables lorsqu'on rend le téléphone).


ÉTIQUETTE PROFESSIONNELLE
1. Habillez-vous sobrement. Le mieux pour les hommes est de porter un complet de couleur sombre et une chemise blanche, et pour les femmes, des vêtements de couleurs neutres.
2. Les Coréens préfèrent faire affaire avec des gens qu'ils connaissent déjà. Il est donc préférable de se faire présenter par une connaissance commune.
3. Toutes les réunions d'affaires se font sur rendez-vous, qui doivent être pris quelques semaines à l'avance.
4. Les contrats sont perçus comme des protocoles d'entente peu structurés et souples, qui peuvent être modifiés en cours de projet.

Corée du Sud

À propos de l’auteur

Yvette Trancoso


Yvette Trancoso est rédactrice à CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.