Mot du rédacteur en chef: Des parcours gagnants


Okey Chigbo, Rédacteur en chef de CPA Magazine, présente les articles du numéro de juin-juillet 2014.

À Sotchi, Alexandre Bilodeau, 26 ans, médaillé d’or en ski de bosses aux Jeux olympiques de Vancouver de 2010, se mesurait à un jeune athlète, Mikaël Kingsbury, qui avait fait meilleure figure que lui lors d’événements précédant les Jeux. Cela ne pouvait que renforcer l’ardeur d’Alexandre. Il a gagné sa deuxième médaille d’or et a devancé Mikaël, qui a obtenu l’argent. « Non seulement Alexandre Bilodeau excelle dans son sport, écrit Yan Barcelo dans notre article vedette, mais il l’a littéralement redéfini. » Le ski de bosses est un sport difficile et exigeant, « un croisement du ski et du plongeon de haut vol ».

Et maintenant, Alexandre Bilodeau laisse derrière lui toute cette gloire, « sans regret ». Il prévoit étudier à temps plein en administration et en comptabilité à l’Université Concordia de Montréal. Avec une telle attitude courageuse et gagnante, il sera un candidat en or pour le cabinet ou l’entreprise qui le recrutera! Ne ratez pas la lecture de l’article inspirant « Bosses, vrilles et agrément », qui nous fait mieux connaître ce champion.

Au Canada, en vertu du privilège du secret professionnel, les avocats ne peuvent pas être juridiquement contraints de révéler les conseils qu’ils ont donnés à leurs clients. Les comptables ne bénéficient pas d’un tel privilège. Ainsi, les communications d’un avocat fiscaliste avec un client sont protégées du regard de l’Agence du revenu du Canada (ARC), mais celles entre un comptable et son client ne le sont pas. Que faut-il en penser? Le rédacteur Robert Colapinto a examiné cette situation et a consulté des experts qui s’étaient penchés sur la question. Il rappelle que CPA Canada mène une initiative qui « repose sur l’idée que l’accès à la confidentialité doit constituer un droit fondamental du contribuable qui obtient des conseils fiscaux d’un professionnel qualifié ». Lisez « La nécessité du secret professionnel ».

Vous avez décidé de quitter votre emploi et de démarrer une entreprise?
Qu’adviendra-t-il de votre vie personnelle? Malheureusement, il arrive souvent que les entrepreneurs se sentent obligés de négliger certains aspects comme l’équilibre travail-vie personnelle, qui sont importants pour le bien-être personnel, lequel permet la réussite professionnelle. Mary Teresa Bitti jette un coup d’œil à la semaine de travail de 100 heures dans « Les entrepreneurs et le stress ».

« Environ 20 % des Canadiens éprouveront un jour un problème de santé mentale », signale Deanne Gage dans « Un sujet tabou ». Les problèmes de santé mentale ont des incidences souvent mal comprises dans le milieu du travail. Que doivent faire les gestionnaires dans ce genre de situation? Pour une réponse, lisez cet article des plus importants.