Viens travailler avec moi!

Les Canadiens parmi les plus susceptibles de recommander leur employeur.

Une étude mondiale menée par le cabinet de dotation en personnel Kelly Services auprès d’environ 122 000 personnes révèle que 40 % des répondants canadiens seraient susceptibles de recommander leur employeur à un ami ou à un collègue, comparativement à 28 % des répondants de l’Asie-Pacifique et à 24 % de ceux de la région Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMA).

Fait intéressant, pour qu’un travailleur recommande son employeur, le facteur le plus déterminant n’est pas la rémunération.

Au Canada, le facteur le plus important est plutôt « la croissance et l’avancement personnel », alors qu’au niveau mondial, il s’agit de « la culture et la réputation de l’entreprise ». La rémunération est aussi surclassée par « un travail intéressant ou stimulant » et « l’épanouissement personnel ».

À propos de l’auteur

Tamar Satov


Tamar Satov est directrice de la rédaction à CPA Magazine.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.