MADE au Canada

MADE Clothing vend des costumes sur mesure pour hommes à Toronto.

Où as-tu trouvé ce complet? Voilà la question que Tomas Romita souhaite voir posée à ceux qui portent ses créations parfaitement ajustées au bureau ou lors d’une occasion spéciale.

Âgé de 26 ans, le fondateur de MADE Clothing croit avoir ce qu’il faut pour imposer un nouveau standard de qualité dans le vêtement sur-mesure pour hommes au Canada.

Et dès 2014, il ouvrira de nouveaux locaux au centre-ville de Toronto. « Je me suis toujours intéressé à la mode », signale le jeune homme, dont le pied tendu laisse voir une chaussette dernier cri, un autre produit typique de son entreprise.

C’est à Hong Kong, lors d’un échange universitaire, que M. Romita a réalisé qu’il pouvait marier son penchant pour la mode et son sens des affaires.

« On pouvait s’y faire fabriquer rapidement des costumes sur mesure, sans débourser beaucoup d’argent », dit-il. Convaincu de l’existence d’un marché, le diplômé de l’Université Queen’s entend mettre à profit ses capacités analytiques de comptable et ses compétences en réseautage pour révolutionner la façon dont les hommes font leurs achats au Canada. « Imaginez trouver le costume parfait, c'est-à-dire coupe impeccable, grande qualité et design recherché, et bénéficier de conseils d’expert, sans avoir à courir les boutiques », dit-il.

Après avoir obtenu son titre de CA en mai 2011, alors qu’il travaillait chez PricewaterhouseCoopers, M. Romita s’est consacré à temps plein à MADE. En janvier 2012, il avait déjà un local.

Aujourd’hui, l’entreprise, qui compte plus de 400 clients, prévoit une croissance de 300 % par rapport à 2012 et un chiffre d’affaires de près de 400 000 $ pour 2013, grâce au bouche à oreille et aux présentations faites dans des entreprises, des écoles et des associations. « Nous aidons les gens à comprendre leur garde-robe, ce qui la compose et ce qu’elle fait pour eux. »

Les complets sont confectionnés à Montréal à partir d’étoffes soigneusement choisies et importées par une équipe de cinq personnes.

Mais avant toute chose, les besoins des clients sont analysés. « Nous discutons de leur style, de leurs attentes, de ce qui peut les avantager physiquement », explique M. Romita. On peut se procurer un costume pour 895 $; le client moyen dépense de 1 300 à 1 400 $. Prévoit-on une collection pour femmes? Tomas Romita sourit. « Qui sait ce que l’avenir nous réserve? »

À propos de l’auteur

Lorie Murdoch


Lorie Murdoch est rédactrice indépendante à Hamilton (ON).

comments powered by Disqus

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.