À lire : Dream Job

Richard Peddie, ex-chef de la direction de MLSE, donne un aperçu des coulisses d’un milieu brutal où un emploi convoité a viré au cauchemar dans son livre Dream Job: My Wild Ride on the Corporate Side with the Leafs, the Raptors and TFC.

Furieux… Sidérés… le souffle coupé par le désarroi. Ainsi décrit-on les partisans des Leafs devant la débandade de leur célèbre franchise, qui s’enfonçait dans la médiocrité pendant que la société mère de l’équipe, Maple Leaf Sports & Entertainment Ltd. (MLSE), multipliait en quelque 15 ans sa valeur marchande par six, portant celle-ci à quelque 2 G$.

Antithèse de l’apologiste, Richard Peddie, ex-président et chef de la direction de MLSE, raconte avec brio l’histoire tissée de frustrations (et de victoires très négligeables) qu’il a vécue à la tête des souffre-douleur qui occupaient les bureaux de la direction de quatre équipes de perdants – les Leafs, les Raptors, les Marlies et le Toronto FC.

Un incontournable pour les fervents admirateurs, mais également un ouvrage fascinant pour les gens d’affaires désireux de pénétrer dans les coulisses d’un milieu brutal où un emploi convoité a viré au cauchemar.