TransCanada: échos canadiens – décembre 2014

L’achat de Tim Hortons par Burger King pourrait entraîner des licenciements collectifs, affirme une nouvelle étude. De plus, une société montréalaise conçoit une application qui permet aux utilisateurs d’améliorer leurs compétences de traitement de l’information.

ACQUISITIONS

Un beigne avec ça?

L’achat de Tim Hortons par Burger King risquerait d’avoir « des conséquences extrêmement négatives » sur les Canadiens, affirme une étude du Centre canadien de politiques alternatives (CCPA) à Ottawa.

La critique du CCPA ne vise pas Burger King, mais son propriétaire, le fonds d’investissement 3G Capital. Ce dernier a « une stratégie éprouvée de réduction des coûts et de licenciements collectifs, et les milliards d’endettement pour financer l’acquisition exerceront une forte pression pour amener des changements chez Tim Hortons », soutient l’économiste principal du Centre, David Macdonald.

Au moment de mettre sous presse, la transaction avait reçu l’aval du Bureau de la concurrence, mais elle attendait toujours une approbation en vertu de la Loi sur Investissement Canada.

JEUX

Entraîner son cerveau

Qui a dit qu’on ne pouvait pas acquérir de nouvelles habiletés cérébrales? La société montréalaise Compétences R&D Inc. a créé Neuro-Ludus, un jeu « qui a été développé scientifiquement pour augmenter vos compétences analytiques de traitement de l’information ». Neuro-Ludus s’appuie sur des découvertes dans les domaines du jeu et de la technologie mobile. Des recherches récentes en neuroplasticité montrent que le cerveau est plus malléable qu’on le croyait, avec un entraînement adéquat et l’expérience. Le jeu vise à anéantir une bactérie primitive qui s’attaque au cerveau des humains. Neuro-Ludus est offert gratuitement sur iTunes, Google Play et en ligne à neuroludus.com.

SONDAGES

Parer à l'imprévu

Vivre au jour le jour, c’est bien, tant qu’on ne doit pas acquitter une dépense inattendue. Selon un récent sondage de CIBC, 46 % des Canadiens ont fait face à une urgence durant la dernière année et 74 % d’entre eux n’avaient pas l’argent nécessaire pour couvrir ces frais imprévus.

Près d’un tiers (29 %) des répondants sans fonds d’urgence ont soit emprunté à la famille, aux amis ou à un établissement financier, soit puisé dans leur crédit. Ceux qui n’avaient pas accès à ces fonds ont remanié leur budget familial (18 %) ou ont utilisé des sommes réservées à d’autres fins (14 %).

DÉCORATION INTÉRIEURE

Aux portes du succès

Est-ce un manteau? Une chemise? Non, il s'agit d'une porte, créée par le célèbre designer montréalais Jean-Claude Poitras.

Portes Millette espère accroître son avantage concurrentiel en lançant une série exclusive de portes intérieures conçue par le « designer à la signature intemporelle qui a toujours su allier tradition et innovation avec panache ». Le fabricant de vitraux Vitre-Art est à l’origine de ce partenariat.

De facture haut de gamme, la collection vise néanmoins un large public : les portes sont en vente chez Home Depot.