Taïwan, tigre économique

Les petites et moyennes entreprises font tourner le moteur économique de Taïwan.

L’un des quatre « tigres » économiques de l’Asie, Taïwan, est une nation souveraine, bien que la Chine estime qu’elle fait partie de son territoire. C'est pourquoi cette dernière pointe en tout temps plus d’un millier de missiles sur Taïwan.

En dépit de ce fait, l’île de 23 millions d’habitants assume son destin depuis 1949, date à laquelle Chiang Kaïchek, chef de la guerre civile, a fui la Chine et a établi son gouvernement dans la capitale, Taipei.

Les petites et moyennes entreprises sont le moteur économique du pays, qui exporte surtout des biens électroniques, des produits pétrochimiques ainsi que des machines et des équipements. Malgré leurs relations conflictuelles, Taïwan et la Chine ont signé un accord économique en 2010. En 2013, Taïwan a conclu des accords commerciaux avec la Nouvelle-Zélande et Singapour. Le pays affiche un important excédent commercial, attribuable surtout à ses échanges avec la Chine. De gros problèmes restent à surmonter : faible natalité, vieillissement de la population, isolement diplomatique.

Infos pour les investisseurs

  1. Taipei est la capitale économique. Hsinchu, Taichung et Tainan sont des pôles technologiques.
  2. En 2013, Taïwan arrive au 16e rang des économies classées selon la facilité d’y faire des affaires (indice calculé par la Banque mondiale). En décembre de la même année, il a pris le 18e rang des 100 meilleurs pays où faire des affaires, selon le magazine Forbes. De plus, il se classe au 20e rang mondial pour les exportations et au 18e pour les importations.

Étiquette

  1. Faites des cadeaux : La coutume veut que l’on offre des présents. Pensez à du sirop d’érable ou, mieux encore, à du vin de glace canadien.
  2. La parole au chef : Adressez-vous au chef de l’entreprise, même si un interprète traduit vos propos.
  3. Cartes d'affaires et rendez-vous : Les Taïwanais présentent leur carte professionnelle au début de la réunion en la tenant des deux mains. Faites de même. Si vous avez rendez-vous, arrivez cinq ou dix minutes à l’avance. Le complet est de mise.
  4. Mangez avec appétit : Au dîner, bière et spiritueux taïwanais seront servis. On noue des relations pendant le repas, où l’on peut parler affaires.
  5. Négociation : Comme c'est souvent le cas en Asie, les Taïwanais s’attendent à négocier. Soyez prêt.

Divers

  1. Climat : Il n’y a pas d’hiver à Taïwan. En janvier et février, la température varie entre 10 et 15 °C, mais semble plus fraîche en raison de l’humidité. En mars et avril comme d’octobre à décembre, il fait entre 15 et 20°C, et de mai à septembre, entre 25 et 35 °C.
  2. Langue universelle : La plupart des Taïwanais parlent suffisamment l’anglais pour vous aider, sauf les chauffeurs de taxi. Demandez au concierge de votre hôtel d’écrire votre destination en mandarin sur un morceau de papier pour la montrer au chauffeur. Emportez la carte professionnelle de l’hôtel pour votre retour.
  3. Pourboires : Ne laissez pas de pourboire au restaurant (le service est compris) ni aux chauffeurs de taxi. Vous pouvez laisser un pourboire au chasseur de l’hôtel.
  4. Déplacements : La plupart des grandes villes du pays sont reliées par TGV. Il vous en coûtera au plus 50 $ US pour traverser le pays.

À propos de l’auteur

Jennifer Campbell


Jennifer Campbell est rédactrice indépendante à Ottawa.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.