Saké, version canadienne

Yuki Kobayashi, une comptable basée à Vancouver, réinvente le saké traditionnel pour les clientèles canadiennes.

Yuki Kobayashi est en train de réinventer le saké japonais. Cette comptable de Vancouver, âgée de 35 ans, a lancé YK3 Sake Producer en 2013 (les initiales de son associé sont également YK) avec un objectif clair en tête : fabriquer un saké adapté au goût des Canadiens. « Les consommateurs d'ici n'aiment pas les boissons à trop forte odeur », explique-t-elle. Son saké a un bouquet fruité qu'elle compare à celui d'un vin blanc. Il est au menu des restaurants locaux depuis novembre dernier. La gamme de sakés YK3, intitulée Yu, est désormais disponible dans les magasins d'alcools de Colombie-Britannique. L'Alberta et l'Ontario sont les prochaines cibles de Yuki Kobayashi.