Exprimez-vous!

Pourquoi le Canada est un chef de file en normalisation, aussi bien ici qu'à l'étranger.

On dit souvent que, en normalisation, le Canada joue dans la cour des grands. Son environnement réglementaire très efficace et ses saines pratiques de gouvernance répondent aux besoins des parties prenantes canadiennes des secteurs privé et public.

Mais d'où lui vient ce statut de chef de file en normalisation, ici comme à l'étranger? Voici ce qui rend notre processus de normalisation unique.

Nous comptons sur plus de 220 bénévoles. De ce groupe, 70 personnes composent nos trois conseils de normalisation (Conseil des normes comptables, Conseil sur la comptabilité dans le secteur public et Conseil des normes d'audit et de certification) et les deux conseils de surveillance (Conseil de surveillance de la normalisation comptable et Conseil de surveillance de la normalisation en audit et certification), qui veillent à ce que les travaux servent l'intérêt public. (Les présidents de deux conseils sont rémunérés.)

Les trois conseils de normalisation bénéficient aussi du concours de 35 permanents et des 150 bénévoles qui siègent aux divers comités.

Grâce à l'étendue et à la profondeur de leur expérience professionnelle, nos bénévoles apportent des points de vue actuels et pertinents, qui s'avèrent essentiels à l'élaboration de normes de la plus haute qualité. Ces bénévoles, qui sont des utilisateurs, des préparateurs ou des auditeurs d'états financiers, des responsables de la réglementation et des universitaires, sont issus de petites ou de grandes organisations, des secteurs privé et public et d'organismes sans but lucratif (OSBL).

Ensemble, bénévoles et permanents mènent une réflexion de pointe en comptabilité et en audit en se fondant sur leur expérience et leur travail auprès d'autres organismes de normalisation, d'associations professionnelles, et d'organisations diverses de partout au monde.

En outre, plusieurs éminents compatriotes membres d'organismes internationaux de normalisation veillent à ce que la voix du Canada se fasse toujours entendre – ce qui accroît notre influence sur la scène mondiale.

Des parties prenantes dévouées participent à chaque étape de la procédure officielle, soit aux étapes recherches, discussions et consultations. Mais pour pouvoir continuer à jouer dans la cour des grands, nous avons besoin qu'un plus grand nombre d'entre vous y prennent part.

Pour élaborer des normes pertinentes et utiles, nous devons bénéficier de l'apport de toute personne qui s'intéresse à la qualité supérieure de l'information financière – et non du seul apport des experts techniques. Nous vous offrons d'ailleurs de nombreuses occasions comme les appels à commentaires et les tables rondes de nous indiquer, selon vous, ce que nous faisons de bien, ce que nous devrions commencer à faire et ce que nous devrions cesser de faire.

De fait, vous pourriez encore faire mieux en devenant l'un de nos bénévoles!

Certes, nous ne serons pas toujours d'accord, mais nous vous faisons une promesse : celle de vous écouter. Les meilleures normes sont élaborées à partir d'une multitude de points de vue, souvent divergents. Comme dans bien d'autres domaines, le choc des idées est fécond.

Plus grand sera le nombre de commentaires que nous recevrons, meilleures seront nos normes.

Nous avons hâte de vous entendre.

Infos récentes et actualité dans le domaine de la normalisation : nifccanada.ca.

Abonnez-vous à Échos normes au nifccanada.ca/abonnement pour recevoir chaque semaine un courriel sur les questions qui vous intéressent en normalisation.

À propos de l’auteur

Glenn Rioux


Cette rubrique est dirigée, MM, CPA, CA.

comments powered by Disqus

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.