Des habitudes à changer pour améliorer son bien-être financier

Avez-vous l’impression d’être enfermé dans un cercle vicieux quand vous songez à vos finances personnelles? Suivez mes conseils pour améliorer votre bien-être financier!

Avez-vous l’impression d’être enfermé dans un cercle vicieux quand vous songez à vos finances personnelles? À mesure que le coût de la vie augmente, vous n’arrivez pas à régler vos plus gros soucis d’argent simplement en obtenant un emploi mieux rémunéré, en demandant une hausse de salaire ou en trouvant une source de revenu d’appoint?

Lorsque vous finissez par atteindre un cul-de-sac et que vous décidez enfin de redresser votre situation financière, vous avez honte de demander de l’aide, vous ne savez par où commencer ou vous peinez à maintenir de saines habitudes?

Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, sachez que vous n’êtes pas seul. En effet, dans une étude sur le bien-être financier réalisée en 2016, la Financière Manuvie rapportait que 45 % des travailleurs canadiens considèrent être en mauvaise santé financière. Il est donc manifeste qu’une grande partie de la population souffre d’un malaise financier. Mais il est possible pour ces personnes de se sortir du tunnel, car de nombreuses sources d’aide s’offrent à elles.

Les cinq étapes de l’amélioration du bien-être financier

1. Faire l’examen de sa santé financière

Commencez par dresser un bilan de vos finances ainsi qu’une liste de vos bonnes habitudes et des comportements que vous devez modifier. L’Autoévaluation du niveau de compétence en matière de finances conçue par Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) est un outil utile pour ce faire. Les résultats de cet examen feront ressortir les aspects de la gestion financière que vous devez vous appliquer à mieux comprendre et les solutions à mettre en application.

2. Prévoir du temps pour se familiariser avec la gestion financière 

Une fois que vous aurez cerné vos lacunes, réservez du temps dans votre agenda pour l’amélioration de votre littératie financière dans les domaines qui vous causent des difficultés. Si vous prévoyez du temps pour atteindre cet objectif, vous êtes plus susceptible d’y arriver.

Les sujets avec lesquels vous pourriez vouloir vous familiariser sont variés : établissement d’un budget, gestion des dettes, épargne, investissement, planification de la retraire… Vous trouverez une multitude de renseignements sur ces sujets auprès d’institutions faisant autorité, comme des organisations professionnelles (p. ex., CPA Canada) ou des organismes gouvernementaux (p. ex., l’Agence de la consommation financière du Canada ou ACFC). Le gouvernement fédéral ayant souligné l’importance pour les Canadiens d’améliorer leur situation financière, de nombreuses organisations soutiennent désormais cet objectif.

3. Demander l’aide d’un expert

Faites appel aux services d’un planificateur financier, qui pourra à tout le moins vous aider à partir du bon pied. Si vous n’avez pas les moyens de vous payer les services d’un tel expert, vérifiez quelles sont les ressources offertes par votre institution bancaire. L’ACFC a défini les obligations des banques à l’égard de leurs clients en matière de littératie financière, d’où l’augmentation du nombre de ces ressources.

4. Définir ses objectifs quant aux lacunes à combler en matière de gestion financière

Une fois que vous aurez levé le voile sur vos faiblesses et déterminé comment les corriger – par vos propres recherches ou avec l’aide d’un expert –, mettez en pratique ces leçons sans tarder. Établissez des objectifs et faites le suivi de vos progrès. En guise de première étape, consultez le tableau de définition d’objectifs de CPA Canada.

5. Éliminer les obstacles psychologiques associés aux mauvaises habitudes

S’il s’avère que vous n’atteignez pas les objectifs financiers que vous vous êtes fixés, vous pourriez devoir examiner les mécanismes affectifs ou psychologiques qui conditionnent vos achats impulsifs ou vos dépenses exagérées. Vous attaquer à ces aspects vous permettra d’adopter des habitudes plus saines quant à la gestion de l’argent.

Recherchez des services-conseils gratuits dans votre quartier ou prenez rendez-vous avec un spécialiste du programme d’aide aux employés offert par votre employeur, le cas échéant. Peu importe où vous trouverez de l’assistance, n’oubliez pas que tout véritable changement doit obligatoirement émaner de vous-même.

Maintenant que vous connaissez les cinq étapes à suivre pour améliorer votre bien-être financier, commencez dès maintenant! Et rappelez-vous que vous n’avez pas à vous lancer seul dans l’aventure. N’ayez pas peur de demander de l’aide ni d’exploiter les ressources mises à votre disposition.

Poursuivons la conversation

Quelles habitudes pourriez-vous changer dès maintenant pour vous permettre de faire un pas de plus vers le bien-être financier? Faites-nous part de vos commentaires ci-dessous.

Avertissement

Les opinions et les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteure et ne représentent pas nécessairement ceux de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Sarah Bartal, CPA, CA

Comptable professionnelle agréée, Sarah Bartal est spécialisée en gestion d’entreprise et en gestion financière. Dans ses temps libres, elle est rédactrice indépendante et grande amatrice de sports d’aventure.