Protéger son téléphone Android lors de l’installation d’applis

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les applis nécessitent des autorisations précises? Voici quelques conseils pour vous aider à prendre des décisions avisées, avant d’installer une appli sur un téléphone intelligent.

Dans un article précédent, nous avons vu des stratégies simples mais efficaces pour protéger les données accessibles à partir de votre téléphone intelligent. Nous allons maintenant nous pencher sur les applis des appareils Android et sur les autorisations connexes. Que faut-il vérifier avant de choisir une appli? Comment gérer les autorisations? Et surtout, comment rester maître des données auxquelles votre appareil donne accès?

BIEN CHOISIR SES APPLIS

Ne jetez pas votre dévolu sur la première appli qui vous séduit. Prenez le temps de vérifier si elle vous offre exactement ce dont vous avez besoin, ni plus, ni moins. À vérifier : le nombre de téléchargements précédents par d’autres utilisateurs (qui doit être relativement élevé), les commentaires positifs des utilisateurs et la réputation du développeur.

COMPRENDRE LES AUTORISATIONS

Après avoir trouvé l’appli qui vous convient, vous devez comprendre les autorisations à donner pour l’installer. Un message vous indiquera les autorisations à accorder.

Cette liste d’autorisations suscite généralement deux réactions :

  1. Hmmm… pourquoi l’appli doit-elle accéder à mon identité et à mes photos?
  2. Bof, c’est probablement standard. J’appuie sur Accepter.

Malheureusement, le développeur ne se préoccupe pas nécessairement de vos intérêts. Son client, ce n’est pas vous, mais les agences de publicité. Pour mieux comprendre les autorisations, faites défiler l’écran jusqu’au lien «Détails des autorisations».

Cette page vous donnera une meilleure idée de la raison d’être de chaque autorisation. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, visitez la page Web du développeur, envoyez-lui un courriel ou publiez un commentaire. Les développeurs dignes de confiance devraient vous répondre plutôt rapidement. En cas de doute, vous pouvez aussi vous rabattre sur l’appli d’un autre développeur.

Google donne un excellent aperçu des autorisations courantes et de leur utilisation sous la rubrique Définitions des groupes d’autorisations. Parmi les autorisations à surveiller, on compte l’accès aux messages textes (qui donne à l’appli la possibilité d’envoyer, de recevoir et de lire des messages texte) et à la fonction de téléphonie (qui permet à l’appli de composer des numéros sans votre intervention).

AUTORISATIONS ET PERMISSIONS – EH OUI, UNE APPLI DE SUIVI!

Compte tenu de votre emploi du temps chargé, vous n’avez sans doute ni le temps ni l’envie de tout filtrer. Ah, si seulement on avait inventé une appli qui assure le suivi des autorisations… Dites oui à l’appli de suivi! Des applis comme MyPermissions passent en revue les opérations en cours sur votre téléphone pour vous montrer combien d’applis accèdent à vos données de localisation, à vos contacts, etc. Vous pouvez alors décider lesquelles pourront accéder à vos données. Et le tableau de bord est bien conçu.

Les utilisateurs d’Android aimeront le nouveau système d’exploitation Marshmallow, qui simplifie la gestion des autorisations grâce à une approche semblable à celle du système iOS. Les autorisations sont données au besoin, plutôt qu’en bloc au moment de l’installation. C’est plus souple et plus transparent pour l’utilisateur.

N’oubliez pas : l’essentiel reste de réussir à déjouer les manœuvres des fraudeurs. Prenez quelques précautions pour resserrer l’accès aux données de votre appareil, et vous pourrez dormir sur vos deux oreilles.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Comment protégez-vous vos données pour pouvoir exploiter les applis en toute sécurité? Publiez vos commentaires ci-dessous.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées par l’auteure dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Jennifer Schurer, CPA, CMA

Jennifer Schurer, CPA, CMA. Mme Schurer dirige et anime des ateliers sur la littératie financière dans le cadre du programme de littératie financière de CPA Canada. Elle se passionne pour l’éducation financière des jeunes, qu’elle renseigne sur les cartes de crédit, les emprunts hypothécaires, les budgets et l’établissement d’objectifs. Elle prodigue aussi des conseils aux adultes, à qui elle apprend à mieux économiser et à dépenser sagement.